Sarkozy reste convaincu de sa victoire

24/01/12 à 17:36 - Mise à jour à 17:36

Source: Le Vif

A la peine dans les sondages, le président Nicolas Sarkozy a confié qu'il arrêterait la politique en cas d'échec à la présidentielle du 22 avril, tout en restant convaincu de sa victoire en mai contre son rival socialiste François Hollande, à qui il a réservé mardi une nouvelle attaque, tout en évoquant la "roulette belge".

Sarkozy reste convaincu de sa victoire

© Reuters

Au cours d'une discussion à bâtons rompus le week-end dernier en Guyane avec des journalistes, dont celle de l'AFP, le président s'est livré à quelques confidences.

Que fera-t-il en cas d'échec, arrêtera-t-il la politique? ". "Oui, j'en ai la certitude. J'ai 56 ans, je fais de la politique depuis 35 ans, j'ai un métier (il est avocat, ndlr), je changerai complètement de vie, vous n'entendrez plus parler de moi si je suis battu", a-t-il répondu.

"Que je sois élu ou non, je suis confronté à la fin de ma carrière puisque j'ai décidé qu'un président ne ferait pas plus de deux mandats".

Pour lui, "les Français ne sont pas encore entrés dans la campagne" électorale. Et de relever que "le taux des Français qui déclarent avoir un avis formé est faible, incroyable". La faute à "la crise", selon M. Sarkozy.

Dépité, il relève que quoi qu'il fasse, "c'est la roulette belge" dans les médias , "il y a une balle pour moi dans tous les (trous du) barillet", en prenant en exemple la décision d'une agence de notation d'enlever son triple A à la France, alors que deux autres l'ont maintenu.

Avec Belga

Nos partenaires