Sarkozy entretient le flou sur son retour en politique

06/06/14 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

Présent vendredi à Interlaken pour clôturer le Swiss Economic Forum, Nicolas Sarkozy est resté évasif quant à savoir s'il entendait se porter candidat à l'élection présidentielle en France en 2017. Toutefois, l'ex-président français a malicieusement fait savoir que l'actuel locataire de l'Elysée l'avait invité aux célébrations des 70 ans du Débarquement allié de 1944.

Sarkozy entretient le flou sur son retour en politique

© Reuters

A l'issue de son discours, Nicolas Sarkozy devait s'envoler pour la Normandie pour y rejoindre les invités du président François Hollande. Orateur vedette du jour au Swiss Economic Forum, M. Sarkozy a entretenu le flou quant à son avenir politique, se bornant à indiquer qu'"on n'échappe pas à son destin".

Récemment, soit avant les élections européennes, Nicolas Sarkozy s'est manifesté dans la presse française en plaidant pour des réformes au niveau de l'Union européenne (UE). Si l'ex-président français a refusé de voir dans les résultats du scrutin une victoire des partis populistes eurosceptiques, il les a analysés comme "une défaite pour nous tous".

Evoquant la crise en Ukraine, Nicolas Sarkozy a plaidé en faveur du dialogue avec la Russie, comme cela fut le cas en 2008 à son initiative dans le règlement du conflit avec la Géorgie. M. Sarkozy, qui a déjeuné mercredi avec le président russe Vladimir Poutine, a estimé absurde de parler de nouvelle Guerre froide.

Favorable au droit d'autodétermination des peuples, M. Sarkozy ne voit pas de problème si la Crimée veut rejoindre la Russie. La Russie dispose de matières premières, l'UE des technologies: "Il nous faut par conséquent collaborer". L'Ukraine peut représenter un pont.

Dans le cadre de la discussion à laquelle il s'est prêté, M. Sarkozy a exclu d'évoquer les affaires financières qui touchent son parti, l'UMP, tout comme le conflit fiscal entre la Suisse et la France. Le débat ne pouvait d'ailleurs pas faire l'objet d'enregistrements vidéo ou sonores, alors que seul le photographe du SEF était autorisé à prendre des clichés.

Nos partenaires