Sans doute plus de 100 morts dans un naufrage en Russie

11/07/11 à 08:40 - Mise à jour à 08:40

Source: Le Vif

Plus de 100 personnes, dont de nombreux enfants, ont sans doute péri dans le naufrage d'un bateau de croisière sur la Volga, dans la république russe du Tatarstan. Les services de secours estimaient infimes les chances de retrouver des survivants.

Sans doute plus de 100 morts dans un naufrage en Russie

© Image Globe

Selon les dernières estimations, 196 personnes se trouvaient à bord du bateau le Boulgaria qui n'avait pas le droit d'embarquer plus de 120 personnes.

Le dernier bilan publié faisait état lundi matin de 80 survivants. Le nombre de personnes embarquées a évolué au fil des heures, alors qu'il s'avérait qu'une vingtaine de personnes au moins était monté à bord sans billet.

Les sauveteurs russes ont remonté 41 corps de l'épave du bateau, a indiqué un porte-parole de la branche régionale du ministère russe des Situations d'urgence. "A cette heure, 41 corps ont été remontés, dont ceux de 28 femmes et 10 hommes, les autres sont des enfants", a déclaré Rouslan Fatkhoudinov.

Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a présenté ses condoléances aux familles des victimes de ce drame. "C'est un grand malheur. Les gens étaient là en famille avec des enfants. Il est évident que des dizaines de personnes ont péri. C'est très triste", a déclaré le Premier ministre.

Les survivants ont été récupérés par l'Arabella, un bateau qui se trouvait à proximité des lieux de l'accident. Ce navire est arrivé dans la soirée à Kazan, la capitale tatare à 80 km au nord du site du naufrage.

Le Boulgaria a fait naufrage dimanche vers 12H00 HB au Tatarstan, à environ 800 km à l'est de Moscou. Le navire a coulé à trois kilomètres du rivage en 8 minutes environ selon un responsable du ministère des Situations d'urgence.

Les services de secours ont laissé entendre lundi à un photographe de l'AFP sur place qu'il ne s'agissait plus d'une opération de sauvetage, mais de récupération des corps.

Des survivants, interrogés par la télévision Rossia24, ont dénoncé l'absence sur ce bateau de toute indication concernant les mesures de sécurité.

Le Boulgaria, construit en 1955 en Tchécoslovaquie, avait passé avec succès en juin dernier un contrôle technique confirmant qu'il était apte à la navigation. Une enquête pour "violation des règles de sécurité en matière de transport" a été ouverte.

Medvedev ordonne la vérification de tous les moyens de transport

Le président russe Dmitri Medvedev a ordonné la vérification de tous les moyens de transports en Russie. "Nous devons procéder à un examen total de tous les moyens de transport de passagers", a déclaré le président au cours d'une réunion avec des ministres retransmise par la télévision publique.

"Les bateaux ont certes une assez longue durée d'exploitation, ce ne sont pas des avions, mais selon les informations dont on dispose, l'état de ce bateau n'était pas satisfaisant", a-t-il poursuivi.

"Il est clair que c'est loin d'être le seul navire à avoir ce type de problème", a-t-il ajouté. "Cela n'aurait pas pu arriver si les règles de sécurité avaient été respectées", a-t-il ajouté.

Il a également souhaité que le parquet général russe enquête sur le respect des lois par l'armateur du navire, mais aussi "par les responsables des services de l'Etat qui ont autorisé ce navire à naviguer dans cet état".

Le président a également décrété mardi, journée de deuil national en Russie.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires