Sandy : les New-Yorkais cherchent désespérément de l'essence

04/11/12 à 14:53 - Mise à jour à 14:53

Source: Le Vif

L'électricité est revenu dans une partie de la ville mais les déplacements sont toujours difficiles. 38% des stations-services de la ville n'ont plus d'essence à distribuer et 20% du réseau de métro n'a toujours pas rouvert.

Sandy : les New-Yorkais cherchent désespérément de l'essence

© Reuters

Cinq jours après le passage du cyclone Sandy, la vie commence à reprendre son cours à New York. Mais les habitants de la mégalopole sont toujours à la recherche d'essence. Le maire de New York Michael Bloomberg s'est voulu optimiste, estimant que la pénurie à New York "devrait disparaitre dans deux ou trois jours".

"Le pire est derrière nous", a lui aussi insisté le gouverneur de New York Andrew Cuomo. Près de 80% du trafic du métro new-yorkais a redémarré et 32 millions de litres d'essence ont été livrés depuis la réouverture du port vendredi, a-t-il précisé.

Alors que 38% des stations-services de New York n'ont plus de carburant à distribuer, cinq points de distribution gratuite d'essence ont été ouvertes dans la ville. Mais à l'un de ces points dans le Bronx (nord-est), des centaines de personnes, jerrycan à la main, ont attendu en vain pendant plus de cinq heures le camion-citerne promis. "Je suis allé chercher mon essence dans le Connecticut à 02h30 du matin", raconte à l'AFP un chauffeur de taxi bulgare, Shivko Stoev. "Je n'ai pas le choix. Là-bas, les files sont plus courtes, environ 45 minutes".

Retour de l'électricité à Manhattan En revanche, presque tout Manhattan a retrouvé du courant mais 194 000 habitants en sont toujours privées dans le reste de New York, a indiqué M. Bloomberg, et les distributions d'eau et de nourriture continuent. Dans les zones sinistrées, dont les secteurs côtiers de Staten Island, du Queens, de Brooklyn, ainsi qu'à Long Island et dans le New Jersey voisin, le désespoir de certains habitants privés de presque tout va croissant.

Michael Bloomberg a été vivement apostrophé samedi, en se rendant à Rockaway Beach, à l'extrême sud de Brooklyn, par des habitants disant "ne rien avoir". 25.000 d'entre eux sont toujours sans électricité.

Le principal distributeur local d'électricité, Con Edison, espère rétablir l'électricité pour toutes les écoles lundi, et pour les bureaux de vote mardi, jour de l'élection présidentielle. Car en plus de tous les autres soucis, il faut organiser le scrutin. Dans le New Jersey, des camions militaires vont être transformés en bureaux de vote improvisés.

Nouvelles perturbations


Le froid commence en plus à s'installer dans la région, avec des températures désormais proches de zéro la nuit. "Ce froid est dangereux, il est essentiel que les personnes âgées ou fragiles se tiennent au chaud", a insisté Michael Bloomberg en les invitant à rejoindre un abri municipal si nécessaire.

Et les météorologistes annoncent de nouvelles perturbations mercredi et jeudi sur l'est des Etats-Unis, avec des vents de 80 km/h ainsi qu'une montée des eaux sur les côtes.

Le Vif.be, avec L'Express.fr

En savoir plus sur:

Nos partenaires