Sanders et Clinton se traitent mutuellement d'"incompétent"

07/04/16 à 15:18 - Mise à jour à 15:19

Source: Knack

Après les primaires tumultueuses au Wisconsin, les candidats ont déménagé à New York. Dans un nouveau sondage, Bernie Sanders jouit d'une légère avance sur Hillary Clinton au niveau national alors que parmi les républicains Donald Trump caracole en tête dans l'état de New York. Parmi les démocrates, les tensions montent.

Sanders et Clinton se traitent mutuellement d'"incompétent"

Bernie Sanders et Hillary Clinton © REUTERS

Les primaires de l'état américain de New York, généralement insignifiantes parce qu'elles tombent très tard dans la saison électorale, le 19 avril, risquent de se révéler primordiales pour les deux partis cette année. Après les querelles parmi les républicains, le ton monte entre Bernie Sanders et Hillary Clinton.

Mardi, les meneurs Donald Trump et Hillary Clinton ont été égratignés dans le modeste Wisconsin. Trump a obtenu 13% de moins que Ted Cruz, et Hillary Clinton 12% de moins que Bernie Sanders. Dans les deux cas, la différence était plus importante que ce que laissaient présager les sondages. Comme la répartition de délégués est proportionnelle parmi les démocrates, les dommages pour Clinton étaient limités. Elle conserve une large avance de délégués. Côté républicain, Trump a finalement obtenu 6 délégués sur 43, contre 36 pour Cruz. Trump aussi conserve une avance importante.

Bonne nouvelle - mauvaise nouvelle

Tous les candidats ont déménagé à New York, où il y a avait une bonne et une mauvaise nouvelle pour Sanders.

La bonne nouvelle: il a gagné dans 6 états successifs. La mauvaise : ces victoires l'ont à peine rapproché d'Hillary Clinton. Sanders devra gagner largement dans les plus grands états, comme New York, pour combler son retard. La bonne nouvelle : il mène à 49% contre 47 dans un nouveau sondage national, effectué parmi 1 300 électeurs par le Marist Institute à New York. Dans la plupart des sondages, il est toujours en retard, mais sa tendance est à la hausse. Il est considéré comme plus crédible et enthousiasme davantage. La mauvaise nouvelle : il a donné une interview assez piètre au Daily News à New York. Il a omis de répondre sur un certain nombre de points cruciaux, par exemple sur la division des grandes banques, et sa politique à l'égard d'Israël.

À New York, Hillary Clinton mène dans les sondages avec une moyenne de 11%, mais son avance s'amenuise et Sanders compte sur une surprise. Il est pratiquement obligé de battre Clinton s'il veut conserver une toute petite chance de remporter la nomination. Clinton et Sanders jouent tous deux un match à domicile à New York : Clinton y habite et y a été sénatrice pendant 8 ans. Sanders y est né et a conservé l'accent typique de New York.

"Il préfère l'industrie de l'armement aux parents des victimes"

L'écart qui se comble entre eux entraîne de vives altercations. Lors d'une interview accordée à CNN, Clinton a tourné certaines positions de Sanders en dérision. Elle a ainsi fustigé sa réponse incertaine au sujet des banques. "C'est pourtant un point essentiel de sa campagne".

Il n'a pas fait ses devoirs, a-t-elle affirmé en se demandant s'il disposait du bagage nécessaire pour être président. "Les présidents qui réussissent savent ce qu'ils veulent et comment y arriver".

Elle a également critiqué sa position de ne pas rendre les fabricants d'armes coresponsables en cas de carnage. "Je trouve inconcevable qu'il défende les droits de l'industrie de l'armement, et leur immunité contre les poursuites judiciaires par les parents des enfants assassinés à Sandy Hook" a-t-elle déclaré. Fin 2012, un tireur a abattu 20 enfants à l'école primaire de Sandy Hook dans le Connecticut.

Sanders a réagi promptement en lui demandant si elle rendrait des comptes pour les vies qu'a coûtées l'invasion en Irak, ou pour les emplois disparus à cause des traités de libre-échange qu'elle a soutenus. Il l'a répété lors d'un meeting. "Ces derniers temps, elle a dit que je n'avais pas la compétence d'être président. Permettez-moi de répondre au ministre Clinton : je ne crois pas qu'elle soit compétente si elle accepte des dizaines de millions d'intérêts spéciaux à cause de ses SuperPAC".

Trump: prophète en son pays?

Parmi les républicains, la situation est tout aussi confuse.

Donald Trump a vécu une très mauvaise élection au Wisconsin. Ces dernières semaines, Ted Cruz a vu ses résultats augmenter légèrement. À présent, c'est au tour de plusieurs états de la côte est, où Cruz ne peut compter sur grand-chose. Dans un sondage publié par l'Université de Monmouth, Donald Trump mène à 52% dans son état natal de New York, contre 25% pour John Kasich et seulement 17% pour Cruz.

Le sondage était basé sur un échantillon de 350 électeurs, ce qui n'est pas beaucoup, mais il correspond à d'autres sondages.

Si Trump obtient effectivement plus de 50% des voix le 19 avril, il remporte les 95 délégués de New York. En ce moment, il doit obtenir 64% des délégués restants pour obtenir la majorité de 1 273. Cependant, un tel résultat à New York signifierait que Trump surmonte ses semaines déplorables. Il se peut aussi que sa campagne s'essouffle et qu'il termine nettement moins bien.

Nos partenaires