San Bernadino: des agents djihadistes ont-ils arrangé le mariage entre les tueurs?

09/12/15 à 18:27 - Mise à jour à 19:21

Source: Afp

Le couple de tueurs, qui ont abattu 14 personnes dans une ville de Californie et dont l'attentat a été salué par le groupe Etat islamique, s'est radicalisé avant de se rencontrer, a affirmé mercredi le patron du FBI.

San Bernadino: des agents djihadistes ont-ils arrangé le mariage entre les tueurs?

Tashfeen Malik et Syed Farook, auteurs de la tuerie de San Bernardino, à leur passage à l'aéroport de Chicago, le 27 juillet 2014 © Reuters

Syed Farook, un Américain d'origine pakistanaise et son épouse pakistanaise Tashfeen Malik, tous les deux fervents musulmans, ont été inspirés par des groupes "terroristes étrangers" et ont discuté en ligne de "jihad et de martyr" dès 2013, a affirmé le chef de la police fédérale, James Comey, lors d'une audition au Congrès.

L'enquête "indique qu'ils se sont, de fait, radicalisés avant qu'ils ne se fassent la cour en ligne", a affirmé M. Comey. "Dès 2013, ils discutaient en ligne de jihad et de martyr, avant leur fiançailles, leur mariage, et avant qu'ils ne vivent ensemble aux Etats-Unis", a-t-il souligné, ajoutant: "nous sommes également convaincus qu'ils ont été inspirés par des groupes terroristes étrangers". Il a expliqué que ses services essayaient de déterminer s'ils ont eu un ou des complices et s'ils avaient prévu de commettre d'autres attentats.

>>> Retour sur les faits : Terroriste avec baby-sitter : récit de l'étrange fusillade de San Bernardino

Farook et Malik ont fait irruption le 2 décembre dans un banquet de fin d'année, organisé par l'agence pour laquelle travaillait Farook. Ils ont tué 14 personnes et en ont blessé 21.

Le couple est mort quelques heures plus tard lors d'une intense fusillade avec la police.

Il s'était constitué un véritable arsenal de plusieurs fusils d'assaut, armes de poings, de milliers de cartouches et de nombreuses bombes artisanales. La femme aurait fait allégeance au groupe Etat islamique sur Facebook, sous un nom d'emprunt, pendant l'attentat, selon plusieurs médias américains.

M. Comey a souligné que le FBI se concentrait sur la menace présentée par des jihadistes vivant déjà aux Etats-Unis, qui peuvent être inspirés, influencés voire manipulés par des groupes extrémistes à l'étranger. "C'est très, très difficile de trouver ceux qui sont radicalisés et inspirés par ces groupes terroristes", a reconnu M. Comey, alors que le couple californien avait été présenté par la famille et les connaissances comme des gens sans histoire.

Le sénateur Lindsey Graham, un candidat à la primaire des prétendants républicains à la Maison Blanche, s'est demandé si le mariage de Farook et Malik avait été arrangé par des agents jihadistes, profitant de la nationalité américaine de l'homme. "Ce serait une chose très, très importante à savoir", a dit M. Comey, indiquant que les autorités essayaient de voir si c'était le cas.

Le sénateur a souligné qu'il s'agirait là d'un événement très important s'il était confirmé. De fait, Tashfeen Malik a obtenu un visa K1, aussi surnommé le "visa des fiancés", qui permet au porteur de se rendre aux Etats-Unis pour s'y marier.

En savoir plus sur:

Nos partenaires