Rwanda: l'opposante Victoire Ingabire condamnée à 15 ans en appel

13/12/13 à 20:28 - Mise à jour à 20:28

Source: Le Vif

L'opposante rwandaise Victoire Ingabire, jugée en appel par la Cour suprême du Rwanda, été condamnée vendredi à Kigali à 15 ans de prison ferme, contre huit en première instance, a constaté un journaliste de l'AFP.

Rwanda: l'opposante Victoire Ingabire condamnée à 15 ans en appel

© IMAGEGLOBE

La Cour suprême du Rwanda a confirmé le jugement de culpabilité des chefs de "conspiration contre les autorités par le terrorisme et la guerre" et "minimisation du génocide" de 1994 au Rwanda, la déclarant en outre coupable de "propagation de rumeurs dans l'intention d'inciter le public à la violence", chef dont elle avait été acquittée en première instance.

La Cour a cependant confirmé le verdict d'acquittement des chefs de "propagation de l'idéologie de génocide" et "mise en place d'un groupe armé", estimant que "les preuves disponibles n'étaient pas suffisantes pour condamner" Mme Ingabire, âgée de 45 ans, et détenue depuis octobre 2010.

Le parquet avait requis 25 ans de prison en appel pour l'ensemble des charges retenues contre l'accusée. Tant Mme Ingabire que le procureur avaient fait appel du jugement de première instance: Mme Ingabire demandant l'acquittement de toutes les charges, le Parquet réclamant qu'elle soit condamnée pour l'ensemble des accusations.

Les juges ont également rejeté l'appel formé par le parquet contre les peines -clémentes- prononcées contre les trois autres co-accusés de Mme Ingabire, qui ont déjà fini de purger leur condamnation et sont libres.

Des membres de la diaspora rwandaise dénoncent sa condamnation

Des membres de la diaspora rwandaise de Belgique ont dénoncé vendredi la condamnation en appel de l'opposante rwandaise Victoire Ingabire à 15 ans de prison, contre huit en première instance.

"Pour avoir appelé à la reconnaissance de la souffrance et le droit à la mémoire de toutes les victimes des crimes contre l'Humanité et de génocide au Rwanda, Victoire Ingabire a été arrêtée au Rwanda en 2010. Sa condamnation revient à intimider toute l'opposition rwandaise. Pour nous, cette décision de justice traduit la peur d'un régime aux abois. Partout où les régimes dictatoriaux ont tenté de bâillonner le peuple, ils ont échoué", a indiqué Emmanuel Mwiseneza, porte-parole de la branche belge du parti FDU (Forces démocratiques unifiées), dont Victoire Ingabire est la présidente.

"Nelson Mandela a été emprisonné pendant 27 ans, mais son parti a continué la lutte jusqu'à la victoire. Nous souhaitons également poursuivre le combat d'Ingabire pour instaurer un régime démocratique au Rwanda, basé sur la justice pour tous et la réconciliation", a-t-il conclu.

En savoir plus sur:

Nos partenaires