Russie: un journaliste dénonce la fraude électorale, il se retrouve au tribunal

28/09/16 à 19:22 - Mise à jour à 19:22

Source: Belga

Un journaliste russe est jugé depuis mercredi par un tribunal de Saint-Pétersbourg pour "fraude électorale" après avoir voté plusieurs fois pour dénoncer justement des violations de la loi électorale lors des législatives du 18 septembre en Russie.

Russie: un journaliste dénonce la fraude électorale, il se retrouve au tribunal

© Reuters

Journaliste pour le site d'informations en ligne Fontanka.ru, Denis Korotkov a été brièvement interpellé dans un bureau de vote d'un quartier du sud de Saint-Pétersbourg et accusé de "tentative de vote à la place d'autrui".

Mais sa rédaction affirme que le journaliste était justement en train de dénoncer par l'exemple un type de fraude consistant à voter à la suite dans plusieurs bureaux de vote.

Il avait réussi à obtenir, via un contact, une étiquette à coller sur son passeport que les assesseurs impliqués dans la fraude pouvaient reconnaître. Selon Fontanka.ru, M. Korotkov a pu de la sorte voter à plusieurs reprises.

Le journaliste avait finalement confondu publiquement les assesseurs d'un bureau de vote qui avaient appelé la police et l'avaient en retour accusé de fraude.

"Notre journaliste a dénoncé la fraude devant tout le monde et c'est lui qui a été interpellé. Cela me paraît plus que bizarre", a déclaré à l'AFP Alexandre Gorchkov, rédacteur en chef de la Fontanka.

Il a dit espérer que "le bon sens" l'emporte dans cette affaire où le journaliste risque une amende de 3.000 roubles (40 euros environ).

Après une séance mercredi, le procès a été ajourné jusqu'à octobre.

Selon les observateurs, les législatives du 18 septembre remportées par le parti de Vladimir Poutine ont été moins entachées de fraudes que le précédent scrutin de 2011. Néanmoins, bourrage des urnes et falsification des résultats ont été pratiqués.

L'ONG Golos a dénoncé la formation de commissions électorales régionales soumises aux autorités locales, des électeurs amenés en bus d'un bureau de vote à l'autre pour voter plusieurs fois et des bourrages d'urnes, enregistrés par des caméras vidéo, dans une vingtaine de régions, de Kaliningrad à l'ouest, à Krasnoïarsk, en Sibérie.

Nos partenaires