Russie : 550 opposants anti-Poutine interpellés

05/03/12 à 18:48 - Mise à jour à 18:48

Source: Le Vif

Environ 550 manifestants et plusieurs dirigeants de l'opposition ont été interpellés à Moscou et à Saint-Pétersbourg ce lundi soir au cours de manifestations organisées pour contester la victoire la veille de Vladimir Poutine à la présidentielle.

Russie : 550 opposants anti-Poutine interpellés

© REUTERS

Après l'élection, les manifestations. A Moscou, Saint-Pétersbourg et dans de nombreuses autres villes, le mouvement anti-Poutine a prévu de se rassembler pour dire non au président élu ce dimanche dès le premier tour, et dénoncer les fraudes qui ont entaché le scrutin. "La récréation est finie", titrait d'ailleurs lundi le journal d'opposition Novaïa Gazeta, alors que beaucoup s'attendent à un durcissement du ton de la part du Kremlin.

Dans une interview accordée à L'Express, Hélène Blanc, politologue spécialiste de la Russie, estimait que Poutine avait désormais deux options: "Resserrer encore la gestion de la contestation et réprimer les manifestants, ou lâcher du lest sur les libertés d'expression et la représentation politique. Mais il reste entouré de faucons tournés vers le passé, et je ne le crois pas assez fin pour choisir cette deuxième voie".

"Honte à Poutine"

Les dernières nouvelles de Moscou et Saint-Pétersbourg semblent confirmer cette prédiction. Le blogueur anticorruption Alexeï Navalny, le chef du Front de gauche, Sergueï Oudaltsov, la militante écologiste Evguenia Tchirikova et le dirigeant du mouvement Solidarité, Ilia Iachine, ont été embarqués par la police à l'issue d'une manifestation autorisée place Pouchkine à Moscou. Ceux-ci, et quelque 2.000 opposants, avaient refusé de partir à l'issue de ce rassemblement qui avait réuni 20.000 personnes selon l'opposition et 14.000 selon les forces de l'ordre.

La police antiémeutes est intervenue alors sans ménagement. "Au total à travers la ville, environ 250 personnes ont été interpellées dont Ilia Iachine, Alexeï Navalny et Sergueï Oudaltsov. Toutes ces personnes ont été amenées au commissariat", a indiqué la police moscovite dans un communiqué.

Par ailleurs, environ 300 opposants ont été interpellés lundi soir pendant une manifestation non autorisée de l'opposition à Saint-Pétersbourg, a indiqué la police, citée par l'agence officielle de presse Itar-Tass.

Près de 1.500 opposants, scandant des slogans tels que "Honte à Poutine ! ", ont tenté de se réunir dans le centre de Saint-Pétersbourg, où un important dispositif policier avait été déployé.

Vladimir Poutine, déjà président de 2000 à 2008, a remporté avec près de 63,6% des voix la présidentielle russe au premier tour, selon des résultats quasi-définitifs publiés lundi soir. Mais l'opposition dénonce des fraudes massives. A Moscou, il a obtenu son plus mauvais score avec près de 47% des suffrages, contre 68,6% à la présidentielle de 2004. Dans sa ville natale, Saint-Pétersbourg, il a été crédité d'environ 58,7% des suffrages, un score inférieur aux précédents scrutins présidentiels de 2000 et 2004, lorsqu'il y avait recueilli respectivement 62% et 75% des votes.

Levif.be, avec Belga et Lexpress.fr

Nos partenaires