Rivlin appelle Abbas à relancer les négociations de paix

18/01/15 à 20:12 - Mise à jour à 20:11

Source: Belga

Le président israélien Reuven Rivlin a appelé dimanche son homologue Mahmoud Abbas à relancer les négociations de paix, alors que les Palestiniens cherchent à obtenir l'ouverture d'une procédure internationale pour crimes de guerre contre l'Etat hébreu.

Rivlin appelle Abbas à relancer les négociations de paix

© BELGAIMAGE

"Il n'y a pas d'autre solution que des négociations directes. Les initiatives unilatérales ne résoudront pas le conflit, elles ne feront que donner plus de pouvoir aux extrémistes", a lancé M. Rivlin devant un parterre de sénateurs américains en visite officielle, dont le républicain John McCain. "J'en appelle au président (Mahmoud) Abbas: au lieu d'aller à La Haye (siège de la Cour pénale internationale, CPI) ou aux Nations unies, venez à Jérusalem. Venez parler directement au gouvernement et au peuple israéliens", a ajouté M. Rivlin, alors que les négociations de paix se sont écroulées il y a neuf mois.

Les Palestiniens ont adhéré début janvier à la CPI, qui a annoncé cette semaine l'ouverture d'un examen préliminaire, étape préalable à une enquête, sur des crimes de guerre présumés commis par Israël depuis l'été 2014 dans les territoires palestiniens. Ce qui inclut donc le conflit meurtrier qui a ravagé la bande de Gaza en juillet et août. Les Palestiniens avaient aussi essayé de faire adopter par le Conseil de sécurité de l'ONU un projet de résolution fixant un terme à l'occupation israélienne, mais il a été rejeté.

Ces deux initiatives ont été vivement critiquées par Israël et son allié américain.

La présidence en Israël est un poste largement honorifique, mais plusieurs anciens présidents s'en sont servi comme d'une tribune pour promouvoir des messages de paix.

Reuven Rivlin, qui s'est dans le passé prononcé plusieurs fois contre l'établissement d'un Etat palestinien, a depuis son investiture, en juillet 2014, drastiquement limité ses déclarations à la politique israélienne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires