Révolutions arabes : où est-il encore possible de voyager ?

21/02/11 à 13:55 - Mise à jour à 13:55

Source: Le Vif

Des nombreux pays arabes sont actuellement politiquement instables à causes des nombreuses manifestations et révoltes du peuple. Pour ceux qui désirent voyager, certaines précautions doivent être prises.

Révolutions arabes : où est-il encore possible de voyager ?

© Thinkstock

Le SPF des Affaires Etrangères, indique sur son site internet que les voyages non essentiels en Egypte sont toujours déconseillés, à l'exception des stations balnéaires de la Mer Rouge et de la Haute Vallée du Nil (Louxor, Assouan).

Toujours en Egypte, il faut éviter les régions de la Moyenne Egypte et la zone Nord du Sinaï, qui, dernièrement, ont été le théâtre d'émeutes.

Bien que les manifestations se soient calmées, il est toujours conseillé d'éviter le centre des grandes villes et de ne pas prendre part aux attroupements ou rassemblements.

Un couvre-feu de minuit à 6 h du matin est toujours d'application au Caire, à Alexandrie et à Suez et il est strictement recommandé de le respecter.

Une reprise rapide de l'activité touristique dans les régions du Nil devrait être envisagée très bientôt.

Pour le reste du Moyen-Orient qui connaît également des manifestions, il est recommandé de reporter tout voyage non essentiel.

En Iran, il est fortement recommandé d'éviter de prendre des photos de manifestations, de civils ou des forces de police.

En Tunisie, les zones touristiques étant plus ou moins sûres, les voyages ne sont pas déconseillés mais les touristes doivent se tenir informés des évènements et suivre les directives des autorités locales en cas de troubles.

En Libye, il est déconseillé de voyager à l'intérieur du pays. Comme pour les autres pays, les voyages qui ne sont pas importants doivent être annulés.

Toutes les personnes se trouvant dans la région de Cyrénaïque doivent quitter la zone dès que possible.

Au Yémen, en raison des conditions et des émeutes récentes, les familles avec enfants sont invitées à quitter le pays dès que les conditions le permettent, comme on peut lire sur le site français des Affaires Etrangères.

En ce qui concerne le Maroc, aucune précaution particulière ne doit être prise, si ce n'est d'éviter les rassemblements.

Pour la Jordanie et la Turquie, aucune précaution particulière n'est de mise.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires