Rétro 2016 : "Lève-toi et tue", ou quand Daech a inspiré des vocations de terroristes à distance

30/12/16 à 14:11 - Mise à jour à 14:22

Source: Le Vif/l'express

L'Occident en a été le théâtre sanglant, notamment le soir du 14 juillet à Nice, et plus récemment, en cette fin d'année, à Berlin.

S'il a meurtri Bruxelles en 2016, le terrorisme djihadiste s'est aussi répandu comme une déferlante sans précédent en de nombreuses régions du monde. Hors les zones de conflit, il a frappé spectaculairement la Turquie, en miroir du chaos syro-irakien, la Libye ou l'Egypte. Il a ébranlé l'Arabie saoudite, le Pakistan et le Bangladesh. Et, à partir du Nigeria, autre foyer de violences, il a essaimé jusqu'au Burkina Faso et en Côte d'Ivoire. Dans son dernier ouvrage Daech, la main du diable (L'Archipel), ...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires