Rétro 2016 : Alep, tournant de la guerre

30/12/16 à 15:30 - Mise à jour à 15:39

Source: Le Vif/l'express

Tombée pour les uns, libérée pour les autres, Alep est à nouveau sous contrôle du régime syrien. Mais la guerre n'est pas finie pour autant. Pas plus que le combat contre l'Etat islamique, en Syrie comme en Irak.

Avec la reprise de contrôle de l'est d'Alep, aujourd'hui exsangue, les forces loyales à Bachar al-Assad en ont chassé les rebelles qui l'occupaient depuis 2012. La ville est-elle " tombée ", comme le regrettent les opposants, qui dénoncent des exécutions sommaires ? Ou a-t-elle été " libérée " comme le clament de nombreux habitants tout à la joie de la fin des hostilités ? Tout dépend des points de vue, qui s'avèrent irréconciliables. " C'est la fin de la révolution, on ne peut plus gagner ", en conclut l'écrivain en exil Yassin al-Haj Saleh. La rébellion, soutenue par l'Occident et les monarchies du Golfe, n'aura cessé de buter sur le monolithisme d'un régime, renforcé par l'entrée en scène de la Russie.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires