Retour d'un ex-militant des Black Panthers après 30 ans à Cuba

07/11/13 à 06:54 - Mise à jour à 06:54

Source: Le Vif

Un ancien militant américain des Black Panthers qui vivait à Cuba depuis 1984, où il était arrivé après avoir détourné un avion des Etats-Unis vers l'île communiste, est rentré à Miami mercredi où il a été arrêté, a annoncé la justice américaine.

Retour d'un ex-militant des Black Panthers après 30 ans à Cuba

© Reuters

William Potts, un ancien militant noir actif au sein des Black Panthers, avait été inculpé en 1985 aux Etats-Unis pour "piraterie aérienne", après avoir détourné un avion le 27 mars 1984. Après avoir décollé de l'aéroport LaGuardia, près de New York, et fait une escale à Charlotte, en Caroline du Nord, il avait menacé de faire exploser l'avion si le pilote atterrissait à Miami comme prévu, lui ordonnant de se rendre à La Havane, où il avait été interpellé par les autorités cubaines, selon l'acte d'inculpation.

Dans une note tendue aux hôtesses et gardée par les autorités cubaines, il réclamait la libération de ses "frères et soeurs en Afrique du Sud", alors soumise au régime de l'apartheid, protestait contre l'intervention de Washington contre les Sandinistes au Nicaragua, et réclamait une rançon de 5 millions de dollars, selon ce document.

Selon CNN, Potts a passé 13 ans en prison à Cuba. A sa libération, il a commencé une nouvelle vie à La Havane, s'est marié et s'est converti à l'islam. "L'acte de terrorisme que j'ai perpétré me hante chaque jour", a-t-il dit à la chaîne américaine qui l'a interviewé pendant le vol de La Havane à Miami, ajoutant que sa famille lui manquait. William Potts alias William Freeman alias Lieutenant Spartacus, a été arrêté par le FBI mercredi à sa descente d'avion à l'aéroport international de Miami, a annoncé le parquet de Miami dans un communiqué. Il doit comparaître jeudi devant un juge fédéral de Miami et encourt, s'il est reconnu coupable, 20 ans de prison, selon la même source.

Nos partenaires