Résultats inespérés pour la reconstruction d'Haïti

01/04/10 à 09:58 - Mise à jour à 09:58

Source: Le Vif

Une conférence internationale était organisée à New York afin de rassembler des fonds pour la reconstruction d'Haïti après le séisme du 12 janvier. Près de 10 milliards de dollars ont été récoltés.

Résultats inespérés pour la reconstruction d'Haïti

© EPA

Menés par les Etats-Unis et l'Union européenne (UE), les pays donateurs ont largement dépassé les espérances des plus optimistes en promettant mercredi près de 10 milliards de dollars pour la reconstruction d'Haïti, dévasté par un séisme en janvier.

"Les Etats membres se sont engagés à verser 5,3 milliards de dollars sur les deux prochaines années, et 9,9 milliards au total pour les trois prochaines années et au-delà", a annoncé le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, lors d'une conférence de presse de cloture d'une conférence internationale au siège new-yorkais de l'ONU. Ces sommes dépassent largement l'objectif des organisateurs de la conférence, qui pensaient pouvoir recueillir environ 3,8 milliards de dollars pour les 18 prochains mois pour remettre l'économie d'Haïti sur les rails.

Les Etats-Unis, représentés par la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, se sont engagés à verser 1,15 milliard de dollars. Les 27 pays de l'UE ont surpassé ce chiffre, avec un engagement total de 1,235 milliard d'euros, soit environ 1,6 milliard de dollars. Quelque 138 pays, plusieurs organismes internationaux comme le FMI ainsi que des ONG et des membres de la diaspora haïtienne étaient représentés à cette conférence, présidée par le président René Préval.

Les sommes promises devraient représenter un premier versement sur un montant total de 11,5 milliards de dollars estimés pour la reconstruction sur 10 ans d'Haïti.

Le séisme de magnitude 7, qui a ravagé Port-au-Prince le 12 janvier, a fait des dégâts estimés à près de huit milliards de dollars.

La Belgique débloquera 20 millions d'euros

Charles Michel, ministre fédéral de la Coopération au développement, a annoncé mercredi lors de cette conférence que la Belgique allait contribuer à l'aide internationale à hauteur de 20 millions d'euros sur trois ans. Ces 20 millions seront mis à disposition à partir de 2011.

Le 12 janvier dernier, alors qu'un séisme dévastateur s'abattait sur Haïti, la Belgique a très tôt réagi en envoyant deux équipes B-Fast. "Nous avons été l'un des premiers pays à réagir après le séisme", a souligné Charles Michel qui a rappelé qu'il plaidait pour une sorte de structure européenne "Euro-Fast" pour les situations d'urgence.

Depuis le 12 janvier, la Belgique a octroyé un peu plus de 11 millions d'euros pour venir en aide à Haïti: B-Fast (660.000 euros), FAO (350.000 euros), PAM (1 million), UNICEF (600.000 euros), Croix-Rouge de Belgique (500.000 euros, biens de nécessité), Oxfam (500.000 euros), Croix-rouge flamande (500.000 euros) et Croix-Rouge (tentes et abris pour 1 million d'euros). La Belgique a par ailleurs mis à disposition 6 millions d'euros auprès du CERF (Central Emergency Funds Response), un fonds des Nations-Unies préfinancé prévu pour les situations d'urgence.

Les particuliers belges, sensibilisés à la cause haïtienne, ont versé 20 millions d'euros au consortium 12-12.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires