Réfugiés : Poutine chasse les Syriens vers l'Europe

09/02/16 à 14:27 - Mise à jour à 14:32

Source: De Morgen

D'après une information relayée par le quotidien De Morgen, l'offensive russe de ces derniers jours à Alep en Syrie a déclenché un nouveau flux de réfugiés vers la Turquie et l'Union européenne.

Réfugiés : Poutine chasse les Syriens vers l'Europe

Poutine © REUTERS

Comme l'explique De Morgen, les attaques dirigées contre les rebelles qui opèrent à l'ouest et au sud de la Syrie semblent destinées à éliminer l'opposition modérée pour obliger l'Occident à choisir entre Assad et l'État islamique. Couverts par les avions de combat russes, l'armée syrienne, les combattants d'Hezbollah et les unités iraniennes sont en train de prendre les rebelles à Alep, au nord de la Syrie, en tenaille.

Les réfugiés venus d'Alep et des environs déclarent que les appareils russes attaquent les quartiers d'habitations sans se préoccuper de la population civile. D'après eux, la Russie souhaiterait chasser un maximum de réfugiés même si on ignore s'il s'agit d'une stratégie délibérée.

Comme le rappelle De Morgen, Poutine joue cavalier seul dans la lutte contre l'État islamique. Depuis que la Russie s'est mêlée à la guerre en Syrie, les bombardements russes permettent aux troupes du président Assad de gagner beaucoup de terrain alors que la coalition occidentale ne progresse que lentement contre l'état islamique. Des dizaines de milliers de Syriens sont amassés près de la frontière turque et attendent de pouvoir passer en Turquie dans un dénuement extrême.

Extermination et torture de détenus

Par ailleurs, les Nations-Unies viennent de publier un rapport qui accuse le régime de Bachar Al-Assad d'exterminer et de torturer des détenus à grande échelle. Le rapport accuse également les groupes djihadistes Front Al-Nosra et l'État islamique de crimes de guerre même si ceux-ci sont, comme le souligne Le Monde, sans commune mesure avec les pratiques du régime syrien.

CB

Nos partenaires