Réfugiés : le flux vers l'ouest de l'Europe reste important

25/09/15 à 10:48 - Mise à jour à 10:47

Le flux de réfugiés cherchant à gagner l'ouest de l'Europe via les Balkans restait important vendredi, au surlendemain d'un sommet européen exceptionnel destiné à tenter d'apporter une réponse commune au phénomène.

Réfugiés : le flux vers l'ouest de l'Europe reste important

Réfugiés à la frontière entre la Croatie et la Hongrie. © Belga

Quelque 4.500 personnes sont arrivées à la frontière autrichienne depuis la Hongrie entre minuit et 04H30 GMT, selon la police autrichienne, un chiffre qui se situe dans la fourchette haute des dernières semaines.

Jeudi, 7.500 migrants au total se sont présentés à la frontière autrichienne, soit sensiblement moins que les 10.000 attendus. Ces migrants continuent dans leur très grande majorité leur route vers l'Allemagne.

Le flux s'est également légèrement tassé jeudi en Hongrie, où 8.104 migrants ont été recensés, après un record de 10.046 mercredi, a annoncé la police hongroise vendredi. Ces réfugiés arrivent presque exclusivement de Croatie, après la fermeture de la frontière serbe par Budapest le 15 septembre.

Zagreb a indiqué vendredi avoir comptabilisé 8.500 nouvelles arrivées de migrants jeudi, ce qui porte à 55.000 le nombre de personnes qui ont transité par le pays depuis cette date.

Plus en amont, le flux restait également important à la frontière entre la Macédoine et la Grèce, où entre 3.000 et 4.000 personnes passent quotidiennement avant de se rendre en Serbie. La Croix-Rouge serbe a toutefois noté une hausse des arrivées directement depuis la Bulgarie, une voie moins utilisée.

La situation routière restait par ailleurs tendue vendredi matin à la frontière croato-serbe, en raison notamment de restrictions à la circulation de véhicules serbes mises en place par Zagreb pour protester contre les facilités de transit accordées par la Serbie aux migrants.

Le sujet est également au coeur d'une querelle entre la Hongrie et l'Autriche et doit faire l'objet d'une entrevue entre les dirigeants des deux pays, Viktor Orban et Werner Faymann, vendredi à Vienne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires