RDC: spéculations sur l'annonce prochaine du nom du dauphin de Kabila

24/03/15 à 13:25 - Mise à jour à 13:25

Source: Belga

La presse kinoise spéculait mardi sur la teneur de la "grande annonce" que le président congolais Joseph Kabila s'apprête à faire, au surlendemain d'une réunion de tous les caciques de la Majorité présidentielle (MP, la large plate-forme qui soutient son action), et qui pourrait être la désignation de son dauphin.

RDC: spéculations sur l'annonce prochaine du nom du dauphin de Kabila

© AFP

Le chef de l'Etat congolais a rassemblé dimanche dans sa ferme de Kingakati, à quelque 80 kms de Kinshasa, le bureau politique de la MP élargi aux présidents des groupes parlementaires et des regroupements politiques. Il s'agissait de débattre du contenu de la lettre que le "G7" (les autres composantes de la Majorité au-delà du PPRD, le parti kabiliste, c'est à dire le MSR, l'ARC, l'UNADEF, le PDC, l'ARCO, l'UNAFEC et le MSDD) a envoyé à M. Kabila sur les perspectives d'avenir à l'approche des échéances électorales de 2016, date des scrutins présidentiel et législatifs.

Très peu d'informations ont filtré de la rencontre de Kingakati, si ce n'est que le président - et "autorité morale" de la MP - s'est très vite retiré de la réunion, pour laisser ses lieutenants débattre sans pression, ni entraves. Et les échanges ont été vifs, selon plusieurs titres de la presse kinoise.

Selon Forum des As, qui cite différentes sources, le chef de l'Etat serait prêt à désigner son successeur comme candidat à la présidentielle. M. Kabila, arrivé au pouvoir en 2001 après l'assassinat de son père, Laurent-Désiré Kabila, puis président de la transition (2003-2006) a ensuite été élu à deux reprises, en 2006 et en 2011 - lors d'élections entachées de nombreuses irrégularités. Il ne peut en principe plus se présenter pour un troisième quinquennat, interdit par la Constitution.

Le journal s'interroge toutefois sur ce que prépare réellement Joseph Kabila, connu pour "sa discrétion et son refus de se prononcer à longueur de journées". Un autre quotidien, 'L'Avenir', indique pour sa part mardi que M. Kabila va s'entretenir, dans les tout prochains jours, avec les députés et les sénateurs de sa famille politique "pour aborder toutes les questions majeures et fâcheuses de l'heure, en vue de consolider (...) cette MP au sein de laquelle plusieurs sons discordants se font déjà entendre.

Parmi les noms les plus souvent cités comme dauphin de M. Kabila figurent ceux du Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon et du président de l'Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjala Ndjoko. Mais un outsider, le gouverneur sortant du Katanga, la riche province cuprifère du sud-est de la République démocratique du Congo (RDC), Moise Katumbi Chapwe, se tient "en embuscade".

En savoir plus sur:

Nos partenaires