RDC: six personnes accusées de sorcellerie brûlées vives

16/08/14 à 18:33 - Mise à jour à 18:33

Source: Le Vif

Six personnes ont été brûlées vives au début du mois dans la province d'Equateur (nord-ouest de la République démocratique du Congo) après avoir été accusées de sorcellerie, a rapporté samedi la radio onusienne Okapi.

RDC: six personnes accusées de sorcellerie brûlées vives

© Reuters

Ces personnes résidant à Businga, à 140 km de Gbadolite, dans le district du Nord-Ubangi, étaient accusées d'avoir provoqué des crises d'épilepsie sur plusieurs personnes en leur jetant des sorts. Les justiciers ont aussi incendié les 4 et 5 août 48 habitations appartenant à ces prétendus sorciers ou à leurs proches, privant près de 300 personnes de toit, a précisé Radio Okapi, parrainée par l'ONU. Parmi les six personnes brûlées vives, quatre étaient des femmes. Des jeunes gens de Businga leur attribuent près d'un millier de cas d'épilepsie répertoriés dans cette cité. Selon le commissaire de district du Nord-Ubangi, Willy Isekusu, les auteurs des meurtres et incendies se sont enfuis dans la brousse. Les accusations de sorcellerie sont encore fréquentes dans certaines parties de la RDC. Selon des responsables d'ONG, des milliers d'enfants handicapés ou séropositifs, et qualifiés à ce titre d'"enfants-sorciers" par des pasteurs autoproclamés d'Eglises pentecôtistes, sont ainsi jetés à la rue, voire assassinés.

En savoir plus sur:

Nos partenaires