RDC : le général Ntaganda a demandé son transfert devant la CPI

19/03/13 à 07:40 - Mise à jour à 07:40

Source: Le Vif

Le général rebelle de République démocratique du Congo (RDC), Bosco Ntaganda, qui s'est rendu de lui-même lundi à l'ambassade américaine à Kigali, a demandé à être transféré devant la Cour pénale internationale, selon la porte-parole du département d'Etat.

RDC : le général Ntaganda a demandé son transfert devant la CPI

© Image Globe

"Je peux confirmer que Bosco Ntaganda s'est présenté à l'ambassade des Etats-Unis à Kigali ce (lundi) matin. Il a demandé expressément à être transféré devant la CPI à La Haye", a déclaré Victoria Nuland.

Washington a pris contact avec la CPI et avec le gouvernement rwandais pour "faciliter cette demande", a ajouté Mme Nuland. "Nous soutenons pleinement la CPI et son enquête sur les atrocités commises en RDC", a encore dit la porte-parole du département d'Etat.

Bosco Ntaganda, rebelle devenu général en 2009 dans l'armée régulière de RDC, a de nouveau fait défection. Il est accusé par de nombreux experts de jouer un rôle de premier plan au sein de la rébellion du M23, lancée en mai 2012 dans l'est congolais.

Kinshasa avait affirmé dimanche qu'il avait franchi la frontière entre l'est de la RDC et le Rwanda, avec des centaines de combattants d'une faction du M23 qu'il est accusé de diriger et qui a été mise en déroute par une autre faction depuis une récente scission au sein du mouvement.

Bosco Ntaganda fait l'objet depuis 2006 de deux mandats d'arrêts de la CPI pour des crimes contre l'humanité et des crimes de guerre, notamment l'enrôlement d'enfants-soldats et des viols, commis dans les régions de l'Ituri (nord-est de la RDC) et du Kivu (est) au début des années 2000. Réputé sans pitié, il est surnommé "Terminator".

En savoir plus sur:

Nos partenaires