RDC: Kabila appelle à la "cohésion nationale"

01/01/12 à 12:12 - Mise à jour à 12:12

Source: Le Vif

Le chef de l'Etat congolais, Joseph Kabila, réélu à l'issue d'un scrutin contesté, a appelé samedi à la "cohésion nationale" pour faire de la République démocratique du Congo (RDC) un pays émergent, alors que son principal rival Etienne Tshisekedi se considère toujours "président élu".

RDC: Kabila appelle à la "cohésion nationale"

© Image Globe

"Ce pari (de construire un pays émergent) nous ne pourrions le réussir sans conjuguer nos énergies, nos intelligences et nos efforts", a déclaré M. Kabila lors de ses voeux à la nation, diffusés sur la Radio télévision nationale congolaise (RTNC).

"Prenons alors tous l'engagement de faire de l'année 2012 une année de paix, de stabilité à tous égards, de la concorde et de la cohésion nationale", a-t-il ajouté.

Il a assuré que les travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures entrepris sous la devise des "cinq chantiers" seront poursuivis au cours de la nouvelle année, a indiqué la radio onusienne Okapi.

M. Kabila a été proclamé vainqueur de la présidentielle à un tour du 28 novembre, couplée aux législatives, avec 48,95% des voix, devant son principal rival, Etienne Tshisekedi (32,33%), qui a rejeté les résultats.

L'opposant de 79 ans a dénoncé des irrégularités, comme nombres d'observateurs nationaux et étrangers, et s'est proclamé "président élu", avant de prêter "serment" le 23 décembre dans sa résidence de Limete, dans la banlieue est de Kinshasa.

"Ne perdons jamais de vue qu'en démocratie les échéances électorales (...) sont pour la nation l'occasion de se rassembler davantage, et non celle de se diviser en factions hostiles. Car ce qui, au-delà de nos divergences, nous lie, c'est notre destin commun", a poursuivi M. Kabila.

Il a souligné que "2012 devra s'inscrire dans la consolidation et la continuité de tout ce que nous avons entrepris ensemble" et a demandé au peuple de "redoubler d'efforts et de vigilance pour mener à bon port les étapes qui restent à accomplir".

"Il va sans dire que nos efforts seront particulièrement focalisés sur les actions qui contribueront à l'amélioration des conditions de vie de nos populations", a-t-il ajouté, reprenant un thème qui lui est cher.

Deux tiers des 68 millions de Congolais vivent en dessous du seuil de pauvreté, avec 1,25 dollar (environ un euro) par jour.

Lors de sa première investiture comme président élu, le 6 janvier 2006, M. Kabila avait lancé les "cinq chantiers" prioritaires (infrastructures, emploi, éducation, santé, eau et électricité) en vue de la relance de la RDC, un pays aux immenses richesses naturelles.

Samedi, il a promis que les travaux de construction et de réhabilitation des infrastructures seront poursuivis au cours de l'année 2012 - qui verra aussi Kinshasa accueillir en octobre le sommet de la Francophonie.

"2012 devra s'inscrire dans la consolidation et la continuité de tout ce que nous avons entrepris ensemble. A cet effet, il sera élaboré une feuille de route, avec obligation des résultats et échéances des réalisations bien déterminées, qui servira de base d'évaluation de toutes les institutions de notre pays", a dit le chef de l'Etat.

Avec Belga

Nos partenaires