RDC : Didier Reynders appelle les Belges à la prudence

30/12/13 à 21:32 - Mise à jour à 21:32

Source: Le Vif

Plus de 70 assaillants ont été tués lundi dans des attaques qui ont ciblé principalement Kinshasa et Lubumbashi, la deuxième ville de la République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi soir de source officielle. Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders appelle les Belges résidant en République démocratique du Congo à la prudence.

RDC : Didier Reynders appelle les Belges à la prudence

© Image Globe

"Ca s'est alourdi. Plus de 70 assaillants ont été tués, dont une cinquantaine à Kinshasa. Trois de nos éléments (de l'armée) ont été tués à Kinshasa, et on compte deux blessés civils à Ndjili", a déclaré Lambert Mende, porte-parole du gouvernement, qui avait, dans un premier bilan, fait état de 40 assaillants tués à Kinshasa.

M. Mende a souligné qu'un bilan plus précis serait communiqué mardi "le temps de compiler les données" des trois villes qui ont été attaquées: Kinshasa, Lubumbashi, capitale de la riche province du Katanga, et Kindu, capitale de la province du Maniema. Lundi matin, des assaillants ont pris en otage des journalistes de la télévision publique. Peu après, des tirs ont résonné à l'aéroport international de Ndjili et à l'état-major général à Kinshasa. A Lubumbashi, des tirs ont également été entendus, tout comme à Kindu, où l'aéroport a été ciblé. Une partie des assaillants à Kinshasa se sont clairement réclamés du pasteur Joseph Mukungubila Mutombo, candidat à la présidentielle de 2006, remportée par l'actuel chef de l'Etat, Joseph Kabila. Les deux hommes sont originaires du Katanga, où se trouve actuellement le président. A Lubumbashi, un défenseur des droits de l'Homme a expliqué que les tirs étaient localisés aux abords de la résidence du pasteur Mukungubila Mutombo.

Didier Reynders appelle les Belges à la prudence

Le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders appelle les Belges résidant en République démocratique du Congo à la prudence et à limiter autant que possible les déplacements en ville, après les attaques ayant notamment visé lundi un aéroport et la télévision nationale, a-t-il déclaré à l'agence Belga.
"Des violences ont eu lieu en plusieurs endroits de Kinshasa, où un colonel de l'armée a été tué, ainsi qu'à Lubumbashi", explique le ministre. "Plusieurs dizaines d'assaillants ont également été tués. Il ressort des contacts que j'ai eu avec le Premier ministre que la situation est désormais stabilisée et le ministre des Transports devrait très prochainement annoncer la réouverture de l'aéroport de Ndjili, où des coups de feu ont résonné durant la matinée."M. Reynders a confirmé qu'aucune victime belge n'était à déplorer, mais il invite les ressortissants belges à la prudence et à se tenir informés de l'évolution de la situation auprès de l'ambassade.

En savoir plus sur:

Nos partenaires