RDC: 13 personnes mortes d'une fièvre hémorragique "d'origine indéterminée"

22/08/14 à 07:07 - Mise à jour à 07:07

Source: Le Vif

Treize personnes sont mortes d'une fièvre hémorragique "d'origine indéterminée" depuis le 11 août dans le nord-ouest de la République démocratique du Congo, pays où a été découvert le virus Ebola, qui a fait plus de 1.300 morts en Afrique de l'ouest, a-t-on appris auprès du ministre de la Santé.

RDC: 13 personnes mortes d'une fièvre hémorragique "d'origine indéterminée"

Kinshasa, la misère s'étend dans la capitale et le mécontentement se généralise. © Belga

"Treize personnes sont mortes depuis le 11 août d'une fièvre hémorragique d'origine indéterminée. Les treize personnes décédées ont présenté une fièvre, des diarrhées, des vomissements et, en phase terminale, des vomissements de matières noirâtres", a précisé le Dr Félix Kabange Numbi.

Quelque 80 personnes qui ont été en contact avec les malades décédés sont suivies à leur domicile à Boende Moke, Lokolia, Watsikengo et Lokula, localités situées dans la province de l'Equateur (Nord-Ouest), a ajouté le ministre congolais.

Elles seront surveillées quotidiennement pendant 21 jours. En cas de fièvre, diarrhée, vomissement ou toute forme d'hémorragie, elles seront conduites dans des centres de santé, à Lokolia et Watsikengo, a-t-il encore indiqué.

Lokolia et Watsikengo, distantes d'une trentaine de kilomètres, sont les épicentres de la maladie.

La première victime enregistrée était une femme enceinte et les douze autres personnes sont décédées après avoir été en contact avec elle pendant sa maladie ou après sa mort.

"Cinq personnels de santé sont morts, dont un médecin, deux hygiénistes et un garçon de salle. Les autres victimes sont des proches ou des gens du village qui ont participé à l'enterrement", a expliqué le ministre, soulignant que, depuis, des kits de protection ont été distribués aux personnels de santé.

Le virus d'Ebola a été découvert pour la première fois en 1976, dans la province congolaise de l'Equateur. Depuis, la République démocratique du Congo (RDC) a connu plusieurs épidémies meurtrières. La dernière a fait officiellement 36 morts d'août à novembre 2012 dans le Nord-Est.

En savoir plus sur:

Nos partenaires