Raúl Castro s'exprimera pour la 1ere fois devant l'Assemblée générale de l'ONU

16/09/15 à 18:22 - Mise à jour à 18:21

Source: Belga

Le chef de l'Etat cubain Raúl Castro s'adressera cette année pour la première fois à l'Assemblée générale des Nations unies. L'organisation a publié mardi une liste des orateurs prévus pour la session qui se tiendra fin septembre à New York. Une information qu'a confirmée La Havane mercredi.

Quelque 140 chefs d'Etat ou de gouvernement prendront la parole lors de cet événement. La Belgique sera représentée par son Premier ministre, Charles Michel.

Il s'agira de la première visite de Raúl Castro aux Etats-Unis depuis qu'il a repris les rênes du pouvoir à Fidel, son frère de cinq ans son aîné, en 2008. Etant donné que le bâtiment des Nations unies se situe en territoire international et que les Etats-Unis doivent lui accorder un visa, ce déplacement n'est pas considéré comme une visite d'Etat.

"Raúl Castro va assister aux réunions des Nations unies prévues ces prochains jours", a confirmé le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodriguez. Aucune précision n'a été donnée par ailleurs quant à une éventuelle rencontre bilatérale américano-cubaine. Le président américain Barack Obama tiendra une allocution devant le même auditoire quelques heures avant Raúl Castro.

Cette intervention devant l'ONU, la première du président cubain depuis qu'il a succédé à son frère Fidel à partir de 2006, surviendra deux mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre La Havane et Washington après plus d'un demi-siècle de brouille.

A cette occasion, il devrait plaider pour la levée de l'embargo américain imposé à Cuba depuis 1962 avant qu'une résolution sur ce thème soit de nouveau soumise au vote. Chaque année depuis 1982, la plupart des pays votent en faveur de cette résolution à l'exception des Etats-Unis et de ses proches alliés, comme Israël. En 2013 et 2014, Cuba avait reçu un soutien record de 188 pays.

Depuis l'annonce du dégel avec Cuba, l'administration Obama s'est dit favorable à la levée de l'embargo, mais cette décision revient au Congrès, où les Républicains, opposés à la suppression de cette mesure, sont majoritaires.

Fidel Castro s'était lui exprimé à plusieurs reprises devant l'Assemblée générale. Sa prestation en septembre 1960 est restée dans les mémoires: chaque pays avait droit à la parole pendant 20 minutes, mais le "Lider Maximo" avait tenu le crachoir pendant 269 minutes, soit le plus long discours de l'histoire de l'assemblée. Le président russe Vladimir Poutine doit également faire son retour à la tribune onusienne après 10 ans d'absence.

En savoir plus sur:

Nos partenaires