R. D. Congo : le général Numbi arrêté ?

22/06/10 à 17:17 - Mise à jour à 17:17

Source: Le Vif

Mis en cause dans l'assassinat du défenseur des droits de l'homme Floribert Chebeya, le général John Numbi, chef de la police nationale congolaise, aurait finalement été incarcéré, nous signalent nos sources à Kinshasa. Il se trouverait dans une prison proche de la présidence.

R. D. Congo : le général Numbi arrêté ?

© Epa

Des témoins avaient constaté que le pilier sécuritaire du régime Kabila, suspendu de ses fonctions au lendemain de l'éclatement de l'affaire Chebeya, continuait néanmoins à se déplacer librement, ces derniers jours, dans la capitale congolaise, avec sa voiture de fonction. A quelques jours de la commémoration de l'indépendance du Congo, à laquelle doit assister le roi Albert II et la reine Paola, cela faisait un peu désordre.

D'autant qu'aucune information sur l'état d'avancement de l'enquête n'a encore été communiquée officiellement. La famille du président de la Voix des sans voix ne parvient pas à savoir où en sont les investigations et si l'enquête progresse. Chebeya et son chauffeur ont disparu le 1er juin dernier lors d'un rendez-vous à l'Inspection générale de la police. Le défenseur des droits de l'homme devait y rencontrer John Numbi. Mais ce dernier aurait, selon son entourage, passé toute la journée du 1er juin à la ferme présidentielle de Kingakati, en compagnie notamment du ministre de l'Intérieur Adolphe Lumanu.

Chebeya a été retrouvé mort le lendemain, à l'arrière de sa voiture. Il avait les mains liées derrière le dos. Le corps de son chauffeur n'a, jusqu'ici, pas été retrouvé. Dans la foulée, le colonel Daniel Mukalay, chef des services spéciaux de la police, serait passé aux aveux et aurait mis en cause son patron, le général Numbi. Plusieurs sources haut placées à Kinshasa assurent que l'assassinat est une "bavure" des services spéciaux de la police. Selon cette thèse, la convocation dans les locaux de l'Inspection générale de la police visait à terroriser Chebeya, qui irritait certains barons du régime. Mais la séance de tortures aurait mal tourné.

L'inhumation de Floribert Chebeya est prévue ce samedi 26 juin, à Kinshasa. En présence, selon certaines sources, de l'ambassadeur de Belgique à Kinshasa.

OLIVIER ROGEAU

En savoir plus sur:

Nos partenaires