Qui sont les nouveaux leaders de la droite en France ?

14/07/17 à 16:30 - Mise à jour à 16:35

Chez Les Républicains, en France, une nouvelle dynamique est à l'oeuvre. Après sa défaite lors des élections présidentielles et législatives, le parti connait un renouvellement de dirigeants, mais aussi de sa ligne politique.

Qui sont les nouveaux leaders de la droite en France ?

Laurent Wauquiez, un proche de Nicolas Sarkozy © REUTERS

Nicolas Sarkozy, François Fillon ou encore Alain Juppé : il y a encore quelques mois, ces noms incarnaient le visage de la droite dite républicaine en France. Cela c'était sans compter sur la vague dégagiste des dernières élections présidentielles et législatives qui a frappé les partis politiques traditionnels, à savoir le Parti socialiste et Les Républicains. A ces ex-ténors du parti, qui ont choisi de quitter la vie politique ou de rester en retrait, s'ajoutent quelques figures célèbres qui ont rejoint, officiellement ou officieusement, l'équipe d'Emmanuel Macron. On y compte parmi ceux-ci : Thierry Solère, président du comité d'organisation de la primaire de la droite et du centre pour les dernières élections présidentielles, Bruno Le Maire, candidat malheureux à cette même primaire, ou encore Edouard Philippe, l'actuel Premier Ministre.

Par conséquent, le parti de la droite française se trouve actuellement en pleine phase de mutation politique. Et si le nouveau président du parti ne sera désigné qu'en décembre prochain, les détenteurs des leviers du pouvoir de cette famille politique se sont déjà imposés. En voici les principales figures.

Laurent Wauquiez : Sauf grande surprise, il est pressenti pour être le futur président du parti. Ancien porte-parole du gouvernement Fillon, il s'est particulièrement fait remarquer par son opposition résolue au projet de loi du mariage pour tous. A la tête des cortèges des manifestations de La Manif pour tous, mouvement contre le mariage des personnes du même sexe, cet ex-sarkozyste a acquis une notoriété considérable au sein des mouvements et associations de la droite dite catholique et conservatrice qui défend les valeurs de la "famille traditionnelle". Héritier et proche de Nicolas Sarkozy, il défend une politique sécuritaire compatible avec celle de l'ex-ministre de l'Intérieur.

Incarnant une droite authentique et pure pour les uns, conservatrice et immodérée pour les autres, on lui a souvent reproché de tutoyer l'extrême droite. Ainsi, sa ligne a été sujette à de nombreuses critiques au sein de sa propre famille politique suite à l'appel que Marion-Maréchal Le Pen lui avait lancé : " On aurait des choses à se dire et à faire ensemble, je ne vais pas dire le contraire", rapporte le magazine Valeurs Actuelles.

Laurent Wauquiez, le probable futur président des Républicains

Laurent Wauquiez, le probable futur président des Républicains © BELGA

Eric Ciotti : Si les communistes dans les années 1960 aux États-Unis ont connu les persécutions de Joseph McCarthy, les Macron-compatibles au sein des Républicains connaissent désormais le même sort de la part d'Eric Ciotti. Le député des Alpes-Maritimes mène une chasse aux sorcières sans merci à tous les membres de son parti qui pourraient être tentés de rejoindre le clan du nouveau Président de la République. Depuis que les élections législatives ont eu lieu, il a multiplié les sorties médiatiques afin de demander l'exclusion de tous les Républicains dont l'opposition à l'actuel gouvernement est douteuse. Longtemps proche de François Fillon, il a fini par soutenir Nicolas Sarkozy lors des primaires de la droite et du centre. Il défend également une droite forte, sur la même ligne que Laurent Wauquier pour qui d'ailleurs il a manifesté publiquement son soutien pour prendre la tête du parti.

Eric Ciotti, une voix tonitruante au sein du parti

Eric Ciotti, une voix tonitruante au sein du parti © Wikipedia

Christian Jacob : Président du groupe Les Républicains à l'Assemblée nationale, il a occupé le même poste lors de la précédente législature. S'il est loin d'être un nouveau visage des Républicains, son influence s'accroît au fil des mois vu son partage des grandes lignes de Laurent Wauquiez et d'Eric Ciotti. Agriculteur et ancien syndicaliste agricole, il est incontestablement une caution de ruralité au sein de la nouvelle équipe des Républicains qui se met en place. Conscients d'une certaine négligence vis-à-vis de ce milieu socioprofessionnel, Les Républicains comptent renouer des liens forts avec les agriculteurs, sur lesquels par ailleurs la droite s'est longuement appuyée lors de précédentes victoires électorales.

Christian Jacob, une pièce maitresse pour le dialogue avec les milieux ruraux

Christian Jacob, une pièce maitresse pour le dialogue avec les milieux ruraux © BELGA

Valérie Pécresse et Xavier Bertrand : Présidente du conseil régional d'Ile de France, la plus grande région du pays, et Président du conseil régional des Hauts-de-France. Les deux représentent aujourd'hui l'aile centriste du parti, avec des positions beaucoup moins hostiles au mariage pour tous ou à l'IVG. L'un comme l'autre ont longuement hésité à se présenter face au probable unique candidat à la présidence du parti, Laurent Wauquiez. Bien qu'ils aient évoqué à ce propos des raisons de non-division du parti, il est clair que leur ligne est minoritaire dans l'appareil du parti et avait par conséquent une chance infime pour rivaliser avec l'ex-sarkozyste. Raison pour laquelle Valérie Pécresse a annoncé samedi dernier le lancement de son mouvement Libres!, une sorte de boîte à idées au sein des Républicains. "Ce mouvement, c'est l'ultime tentative pour qu'on reste unis, pour qu'on réussisse à continuer à vivre ensemble. On ne peut pas abandonner le parti à la ligne ultraconservatrice", a-t-elle alerté sur les colonnes du Journal du dimanche samedi dernier. La ligne ultraconservatrice ! On ne peut que constater que l'allusion au clan Wauquiez est sans ambiguïté.

Valérie Pécresse vient de fonder son mouvement "Libres"

Valérie Pécresse vient de fonder son mouvement "Libres" © Image Globe

Nidal Taibi

Nos partenaires