Qui est la femme à la robe rouge, symbole des protestations turques ?

06/06/13 à 11:03 - Mise à jour à 11:02

Source: Le Vif

Une femme en robe rouge a été élue symbole des manifestations en Turquie sur les réseaux sociaux. Qui est cette "Lady in Red" ?

Qui est la femme à la robe rouge, symbole des protestations turques ?

© Reuters

La photo de la femme en rouge a été partagée des milliers de fois sur Twitter et Facebook. Sur la photo, la police turque asperge la jeune femme de gaz lacrymogène lors d'une manifestation sur la place Taksim à Istanbul.

Qui est-elle?

La femme à la robe rouge s'appelle Ceyda Sungur. Spécialiste en développement urbain, elle fait de la recherche à l'université technique d'Istanbul.La scientifique participe aux manifestations depuis le début. Elle a commencé en protestant contre l'abattage des arbres du parc Gezi près de la place Taksim. Depuis, les protestations se sont muées en mouvement d'opposition contre la politique autoritaire du premier ministre Recep Tayyip Erdogan. La jeune femme a raconté ce qu'elle a vécu sur la place Taksim au journal turc Radikal. "Tous les citoyens, étudiants ou ouvriers venus manifester ont été témoins de la violence policière dont j'ai été victime".

La jeune Turque apprécie peu l'attention dont elle fait l'objet. Depuis peu, elle refuse toutes les interviews. Pourtant les réseaux sociaux l'ont élue symbole de leur mouvement. Selon les manifestants, la photo représente l'essentiel des protestations : des manifestants pacifiques brutalement attaqués par la police turque. Les États-Unis, l'Union Européenne et plusieurs organisations des droits de l'homme ont d'ailleurs exprimé leur inquiétude face à l'attitude brutale de la police turque envers les manifestants.

De nombreuses femmes dans les manifestations

La femme à la robe rouge symbolise aussi toutes les manifestantes féminines. De nombreuses jeunes femmes participent aux protestations. Elles se sentent menacées par la politique du gouvernement d'Erdogan. Le premier ministre Erdogan encourage notamment le port du voile. Les femmes dans les écoles islamiques sont à nouveau autorisées à porter le voile.

Les Turques protestent aussi contre les nouvelles lois anti-avortement. En outre, Erdogan a conseillé aux femmes d'avoir trois enfants pour soutenir l'économie. De nombreuses femmes craignent de se voir reléguer au foyer et les jeunes étudiantes ont peur de ne pas pouvoir mener de carrière.

WK

En savoir plus sur:

Nos partenaires