Qui est la "dame en rose" de la télévision nord-coréenne ?

05/09/17 à 16:05 - Mise à jour à 16:05

Source: Afp

La présentatrice favorite de la Corée du Nord a repris du service dimanche pour annoncer avec fierté que son pays était en possession de la bombe H.

Qui est la "dame en rose" de la télévision nord-coréenne ?

Ri Chun Hee © Reuters

Ri Chun-Hee, présentatrice chevronnée septuagénaire, est là pour chaque événement majeur. C'est elle qui avait été choisie pour annoncer aux fidèles téléspectateurs la mort du fondateur du pays Kim Il-Sung en 1994 tout comme celle de son fils Kim Jong-Il en 2011.

Elle était également de la partie pour annoncer plusieurs des tests nucléaires qui ont valu au Nord de multiples volées de sanctions de l'ONU.

Aujourd'hui, elle apparaît plus rarement à la télévision. Mais voici deux mois, elle avait annoncé le lancement par Pyongyang d'un missile balistique intercontinental. Dimanche, elle est revenue à la Télévision centrale coréenne pour annoncer la dernière avancée en date du programme nucléaire nord-coréen.

En prélude à cette annonce, la télévision avait diffusé des images de défilés militaires, de tirs de missiles, de feux d'artifices au-dessus de monuments à la gloire du parti unique au pouvoir, le Parti des travailleurs, et d'autres images patriotiques.

En arrière-plan de Mme Ri, une image du Mont Paektu, situé dans les confins septentrionaux du pays et considéré comme sacré par les Nord-Coréens car le fondateur du pays, Kim Il-Sung, grand-père de Kim Jong-Un, y établit un camp de guérilla anti-japonaise du temps de la colonisation de la Corée par le Japon.

L'essai est une "réussite parfaite", a-t-elle annoncé tout sourire.

Il "prouve clairement" que le programme d'armements nord-coréen est fondé sur "de la haute précision", a dit la présentatrice.

Elle était vêtue d'une traditionnelle robe coréenne rose et noire, connue sous le nom de hanbok en Corée du Sud et de choson chogori dans le Nord, ornée d'un badge à l'effigie de Kim Il-Sung et de Kim Jong-Il.

La télévision a diffusé une image de l'ordre manuscrit du troisième représentant de la dynastie régnante, Kim Jong-Un, demandant que l'essai soit conduit ce 3 septembre à midi.

La bombe "d'une puissance sans précédent", marque "une occasion très importante, le fait d'atteindre le but final qui est de parachever la force nucléaire de l'Etat", a déclaré Mme Ri.

Nos partenaires