"Que l'UE aille se faire foutre", dixit la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe

06/02/14 à 21:10 - Mise à jour à 21:10

Source: Le Vif

La secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe, Victoria Nuland, a tenu au téléphone des propos très peu diplomatiques envers l'Union européenne à propos de la crise en Ukraine, selon une bande-son mise en ligne sur YouTube jeudi. Mme Nuland est actuellement en visite à Kiev

"Que l'UE aille se faire foutre", dixit la secrétaire d'Etat adjointe américaine pour l'Europe

© Reuters

"Que l'UE aille se faire foutre", entend-on la plus haute responsable du département d'Etat pour le continent européen déclarer à son interlocuteur, selon cette conversation téléphonique d'un peu plus de quatre minutes.

Mme Nuland, dont la voix est clairement identifiable, s'entretient avec un homme dont la voix correspond à celle de l'ambassadeur des Etats-Unis en Ukraine, Geoffrey Pyatt, et les deux diplomates parlent de la manière de régler les troubles politiques en Ukraine. La conversation, qui semble avoir été enregistrée à l'insu de ses protagonistes, et qui a été diffusée sur YouTube et largement relayée sur Twitter, n'est pas datée et il n'était pas possible de

l'authentifier de manière certaine.

Mme Nuland est actuellement en visite à Kiev et est particulièrement et personnellement impliquée depuis des semaines dans larecherche de solutions à la crise entre le régime et l'opposition, y compris en s'étant rendue fin décembre aux côtés des manifestants pro-européens.

Dans leur conversation téléphonique, les deux diplomates discutent de la meilleure stratégie en Ukraine pour tenter de résoudre la crise et des rôles de l'Union européenne et des Nations unies.

Mme Nuland cite le nom du diplomate de l'ONU Robert Serry, tout juste nommé il y a quelques jours représentant spécial du secrétaire général pour l'Ukraine."Ce type de l'ONU, Robert Serry, ce serait super pour aider à coller les choses, d'avoir cette colle ONU et, tu sais, que l'UE aille se faire foutre", lance Mme Nuland.

"Il faut que l'on fasse quelque chose pour coller tout ensemble parce que tu peux être sûr que quand ça va commencer à décoller, les Russes vont oeuvrer en coulisses pour essayer de le torpiller", dit encore la secrétaire d'Etat adjointe.

Le département d'Etat n'avait pas encore réagi jeudi à la mi-journée à la diffusion de ces propos.

Nos partenaires