Qu'est-ce qui changera sous le président Trump?

09/11/16 à 11:01 - Mise à jour à 11:00

Source: Knack

Quels sont les projets du nouveau président des États-Unis? Voici un aperçu de ses propositions et promesses principales.

Qu'est-ce qui changera sous le président Trump?

Donald Trump © REUTERS

Sur le plan économique, Trump promet de baisser drastiquement les impôts. Il promet de réduire l'impôt sur le revenu à 0% pour les revenus les plus bas. Les revenus de classe moyenne devraient payer jusqu'à 30% de moins d'impôts. Les familles qui gagnent plus de 225 000 dollars par an ne paieront que 33% d'impôt sur le revenu.

En outre, l'impôt sur les sociétés baisse de 35 à 15% et les droits de succession sont supprimés. L'argent placé sur les comptes étrangers peut être régularisé fiscalement à un tarif de 10%.

Sur le plan international, Trump souhaite protéger l'économie américaine à coup de mesures protectionnistes. Il souhaite imposer d'importantes taxes d'importation aux constructeurs automobiles et espère surtout brider le commerce chinois. Et la situation se présente mal pour le traité de libre-échange que les États-Unis et l'Union européenne négocient depuis des années : Donald Trump a déclaré qu'il voulait revoir tous les traités de libre-échange, et s'est déjà fermement prononcé contre le TTIP.

En ce qui concerne la politique étrangère, Trump promet un bouleversement. Il est l'un des rares présidents à vouloir de bonnes relations avec la Russie, et a formulé plusieurs fois son appréciation pour le président russe Vladimir Poutine.

Il estime que l'OTAN est "superflue" et "inadaptée à l'époque actuelle". Si d'autres états membres de l'OTAN ne contribuent plus, les États-Unis menacent de quitter l'alliance. Trump refuse de promettre que l'armée américaine volera au secours d'un membre de l'OTAN s'il est attaqué. Il souhaite également renforcer la présence militaire américaine en Mer de Chine du Sud pour mettre la Chine sous pression. L'accord nucléaire conclu par Obama avec l'Iran doit être résilié. Il promet aussi de diminuer la présence militaire américaine dans le monde. En même temps, il souhaite investir des milliards dans l'armée américaine pour faire peur aux "ennemis de l'Amérique".

Sa position sur la Syrie n'est pas claire. Pendant sa campagne, il a indiqué qu'il voulait sceller une alliance avec les pays arabes pour écraser et détruire l'EI. Son véritable plan pour la Syrie doit "demeurer secret", parce que Trump se veut "imprévisible" pour l'ennemi.

La migration était un des points essentiels de la campagne de Trump qui souhaite une approche dure. Si initialement, il souhaitait stopper l'immigration musulmane aux États-Unis, aujourd'hui, il dit vouloir "contrôler sévèrement" les candidats issus de pays musulmans.

Cependant, la priorité de Trump c'est surtout la migration à la frontière sud. Il veut faire construire un mur sur la frontière mexicaine, en le faisant payer par le Mexique. Il souhaite aussi décourager les migrants hispanophones à traverser la frontière en n'attribuant plus automatiquement la nationalité américaine à tous ceux qui naissent aux États-Unis. Trump jure aussi de déporter les millions d'illégaux qui se trouvent sur le territoire américain.

Aux États-Unis, la sécurité est une priorité absolue. Ainsi, Trump garantit le deuxième amendement : la liberté sacro-sainte du droit de porter des armes. Il approuve le Patriot Act, la série de lois instaurée par George W. Bush juste après les attentats du 11 septembre destinée à permettre la surveillance en masse, et souhaite le réinstaurer (complètement ou en partie). Par ailleurs, Trump souhaite absolument garder le camp de Guantanamo où sont enfermées des personnes soupçonnées de terrorisme depuis plus de dix ans.

Trump compte également revoir la sécurité sociale, moins développée aux États-Unis qu'en Europe. L'Affordable Care Act - créé pour donner une assurance maladie à tous les Américains, mieux connu sous le nom d'Obamacare -sera supprimé et remplacé par une mutuelle fédérale. Il a l'intention de proposer une assurance maladie aux revenus faibles en stimulant la concurrence entre assureurs. La garde d'enfants sera fiscalement déductible et les mères auront droit à six semaines de congé de maternité payé. Il ne souhaite pas relever l'âge de la pension (66 à 67 ans) et propose de libérer 20 milliards de dollars du budget consacré à l'enseignement pour les écoles publiques.

Sur le plan éthique, Trump défend une vision conservatrice. Il souhaite nommer des juges qui veulent annuler le droit constitutionnel à l'avortement. Il est contre le mariage homosexuel, même si initialement il a soutenu la possibilité de conclure un contrat de vie commune. Là aussi, il a changé d'avis pendant la campagne.

Trump estime que le réchauffement climatique est un mythe. Aussi souhaite-t-il miser sur les centrales de charbons et les plateformes de forage offshore. Ces investissements doivent assurer l'indépendance énergétique de l'Amérique.

Nos partenaires