Pyongyang contre-attaque après les sanctions américaines en Corée du Nord

22/07/10 à 13:39 - Mise à jour à 13:39

Source: Le Vif

La secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton a annoncé hier de nouvelles sanctions économiques et financières à l'encontre de la Corée du Nord, à l'occasion d'une visite officielle à Séoul. La Corée du Nord a contre-attaqué à la veille d'un Forum sur la sécurité en Asie, condamnant l'annonce de nouvelles sanctions à son encontre et les exercices militaires conjoints des Etats-Unis et de la Corée du Sud, "menaces" selon elle contre la paix mondiale.

Pyongyang contre-attaque après les sanctions américaines en Corée du Nord

© Reuters

Mme Clinton a évoqué lors d'une conférence de presse une série de mesures destinées à "améliorer notre capacité à éviter la prolifération nord-coréenne, à mettre un terme à leurs activités illicites qui aident à financer leurs programmes d'armements, et à décourager d'autres actes de provocation".

La veille, les Etats-Unis et la Corée du Sud avaient annoncé une série d'exercices militaires conjoints en mer Jaune et en mer du Japon, en vue d'envoyer un "message fort" à Pyongyang. Séoul et Washington accusent la Corée du Nord - qui dément fermement - d'avoir torpillé le 26 mars la corvette sud-coréenne Cheonan près de la ligne de démarcation maritime intercoréenne, provoquant la mort de 46 marins sud-coréens.

Pour Pyongyang, les sanctions annoncées par Hillary Clinton, et les exercices militaires avec Séoul sont "en violation" de la déclaration adoptée par l'ONU après le naufrage de la corvette sud-coréenne Cheonan qui avait fait 46 morts.

Les manoeuvres militaires sont "une grande menace non seulement pour la paix et la sécurité dans la péninsule coréenne, mais aussi pour la paix et la sécurité mondiales", a déclaré Ri Tong Il, porte-parole de la délégation nord-coréenne au Forum (ARF).

Le Forum, auquel Hillary Clinton doit participer vendredi, est le clou de la réunion annuelle des ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations d'Asie du Sud-Est (Asean).

L'ONU avait demandé que des mesures pacifiques soient prises envers les responsables de l'incident pour éviter tout nouvel acte d'hostilité dans la région. S'ils "sont vraiment intéressés par la dénucléarisation de la péninsule coréenne, ils doivent montrer l'exemple en créant une atmosphère (propice au dialogue) plutôt que de la détériorer en prévoyant des exercices militaires ou en imposant des sanctions", a ajouté le porte-parole nord-coéren.

Le Vif.be, avec Belga

Nos partenaires