Prof Lamort: la nouvelle campagne atypique d'Action contre la Faim (vidéo)

07/03/14 à 10:56 - Mise à jour à 10:56

Source: Le Vif

Dans une salle de classe, un professeur s'indigne de la baisse de mortalité liée à la faim. Une manière osée de rappeler que la faim n'est pas une fatalité.

Prof Lamort: la nouvelle campagne atypique d'Action contre la Faim (vidéo)

© Action contre la Faim

Action contre la Faim, une ONG internationale qui lutte depuis 35 ans contre la faim dans le monde, a lancé une nouvelle campagne vidéo qui met en scène "Prof Lamort", un antihéros. La vidéo est accompagnée d'un Tumblr , qui raconte la vie du fameux faucheur de vie.

Le spot s'avère particulièrement décalé puisqu'il prend un positionnement tout à fait différent des anciennes campagnes contre la faim : ce ne sont plus les victimes affamées qui sont à l'écran, mais la mort, personnifiée en professeur et apprentis faucheurs. Ce nouveau film s'attaque aussi à plusieurs dérives propres à la communication humanitaire des ONG sur le sujet de la faim. La campagne rompt notamment avec le traditionnel discours culpabilisant et émotionnel que les ONG utilisent outrageusement. Cette banalisation de la souffrance et du caractère catastrophique de la faim a tendance à long terme à desservir la cause.

Le message est aussi teinté d'espoir puisque la campagne met en avant les progrès faits dans le domaine de la lutte contre la faim dans le monde. Fin 2013, un rapport de l'Organisation de l'ONU pour l'alimentation et l'agriculture montrait que le nombre d'affamés était passé de 24 % à 14 % de la population mondiale en 23 ans. Pourtant, une majorité de gens perçoit une dégradation de la situation, ce qui peut mener à un sentiment de lassitude ainsi qu'à un certain fatalisme. Le spot permet également d'identifier clairement les acteurs de la lutte alors que cette distinction est parfois trouble.

Un message-choc qui pourrait marquer les consciences et aider à combattre "Prof Lamort".

Les chiffres de la faim
55 millions d'enfants souffrent de malnutrition aigüe

8500 enfants de moins de 5 ans meurent de malnutrition par jour

45 % des décès annuels des enfants de moins de cinq ans sont causés par la sous-nutrition

Nos partenaires