Prise d'otages dans une école maternelle en France, le forcené arrêté

13/12/10 à 11:27 - Mise à jour à 11:27

Source: Le Vif

Après la libération des cinq enfants et de l'institutrice par le forcené de 17 ans, la prise d'otages est terminée.

Prise d'otages dans une école maternelle en France, le forcené arrêté

© Thinkstock

Tous les otages retenus dans une école maternelle de Besançon ont été libérés ce lundi à la mi-journée par un forcené qui a été interpellé par le GIPN, a annoncé le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel. Le forcené a été interpellé a ajouté le ministre.

Le Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) est intervenu en fin de matinée. Agé de 17 ans, le preneur d'otages serait connu des services de police. D'après la préfecture, il aurait demandé une arme pour se suicider.

La prise d'otages a débuté vers 8h30 dans une école de l'est de la France. Le jeune homme "est entré dans les locaux armé de deux sabres en déclarant vouloir quelque chose", a-t-il ajouté.

Le preneur d'otages a dans un premier temps retenu une vingtaine d'enfants âgés de 4 à 6 ans, avant d'en libérer plusieurs.

Le jeune homme "est entré dans les locaux armé de deux sabres en déclarant vouloir quelque chose", sans autre précisions, a indiqué M. Fousseret. Selon la radio France Info, il serait connu pour être dépressif et suivi psychologiquement.

Une discussion téléphonique a été établie entre la police et le preneur d'otage, qui aurait relâché un, puis cinq et enfin huit enfants, a-t-il poursuivi.

Un dispositif de sécurité a été mis en place autour de l'école, selon le parquet de Besançon. Une équipe du Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN), une unité d'élite de la police spécialisée dans les prises d'otages, a été dépêchée sur place, chargée de négocier avec le preneur d'otage.

Le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, est arrivé sur place. Il s'est immédiatement rendu auprès des parents des élèves pris en otages.

Le Vif.be, avec Belga et L'Express.fr

Nos partenaires