Présidentielle en Tunisie : le camp Essebsi se dit en tête

23/11/14 à 19:35 - Mise à jour à 19:35

Source: Belga

Le chef du parti Nidaa Tounès, Béji Caïd Essebsi, 87 ans, est arrivé en tête de la présidentielle dimanche mais un deuxième tour sera probablement nécessaire, a déclaré son directeur de campagne tandis qu'un sondage place le président sortant en seconde position.

Présidentielle en Tunisie : le camp Essebsi se dit en tête

© Belga

"Béji Caïd Essebsi, selon les premières estimations, est le premier de la course et avec un écart important", a déclaré à la presse Mohsen Marzouk, jugeant que son candidat n'était "pas très loin des 50%". "Il est probable qu'il y aura un second tour", a-t-il dit.

Malgré l'interdiction de leurs publications, la télévision d'Etat tunisienne a annoncé un premier sondage réalisé à la sortie des urnes par l'institut 3C plaçant M. Essebsi (47,8%) loin devant le président sortant, Moncef Marzouki (26,9%). L'instance électorale (ISIE) a jusqu'au 26 novembre pour annoncer les résultats et la tenue d'un deuxième tour fin décembre si aucun candidat n'obtient de majorité absolue.

M. Marzouki, qui est à la tête de l'Etat depuis fin 2011, a été élu par l'Assemblée constituante à la faveur d'un accord de coalition avec les islamistes d'Ennahda. Ces derniers, deuxièmes des législatives, n'ont pas soutenu de candidat dimanche. Les autorités ont elles insisté sur le caractère historique de cette première présidentielle libre de l'histoire de la Tunisie indépendante, les précédents présidents, Habib Bourguiba et Zine El Abidine Ben Ali, renversé par la révolution de 2011, ayant usé du plébiscite ou de falsifications pour se faire réélire avec des scores dépassant les 90% des voix.

En savoir plus sur:

Nos partenaires