Première nuit à la prison de Rikers Island pour DSK

17/05/11 à 19:24 - Mise à jour à 19:24

Source: Le Vif

Dominique Strauss-Kahn, accusé de tentative de viol et d'agression sexuelle par une employée d'hôtel, a passé sa première nuit dans la prison de Rikers Island à New York et attend qu'une chambre d'accusation décide formellement de l'inculper ou pas.

Première nuit à la prison de Rikers Island pour DSK

© REUTERS//Mike Segar

Une chambre d'accusation ("grand jury") de 16 à 23 jurés populaires doit se réunir "dans les trois jours", à compter de lundi, brièvement, en secret et en l'absence d'un juge, pour entendre les éléments de preuve de l'accusation et décider d'une inculpation ou non.

"A ce stade il n'y a pas d'interrogatoires croisés, (l'accusé) ne peut pas citer de témoins", a expliqué à l'AFP Randolph Jonakait, professeur à l'Ecole de droit de New York.

Si la chambre d'accusation inculpe formellement M. Strauss-Kahn, c'est devant un magistrat d'une juridiction plus élevée mais également de première instance, la "New York Supreme Court", que le directeur général du Fonds monétaire international (FMI) devra comparaître pour se faire signifier officiellement son inculpation - une audience qui a déjà été fixée à vendredi.

C'est alors que DSK devra dire s'il plaide coupable ou non. A ce jour, il nie toutes les charges qui pèsent contre lui, selon ses avocats.

"Normalement, (le procès) serait organisé dans un délai de trois mois à un an", a indiqué M. Jonakait.

Le patron du FMI, 62 ans, a été conduit lundi soir dans l'immense prison de Rikers Island, une île de l'East River au nord-est de Manhattan, où il bénéficie d'une cellule individuelle, selon un porte-parole de l'administration pénitentiaire.

DSK ne bénéficie d'aucune immunité

Le Fonds monétaire international a indiqué mardi que son directeur général Dominique Strauss-Kahn ne bénéficiait d'aucune immunité qui le protégerait contre des poursuites judiciaires dans l'affaire de tentative de viol et d'agression sexuelle pour laquelle il est incarcéré. "L'immunité du directeur général est limitée et ne s'applique pas dans cette affaire", écrit dans un communiqué un porte-parole du Fonds, William Murray. Le FMI a expliqué qu'il répondait à des questions de la presse sur cet aspect juridique.

Les statuts du FMI prévoient une immunité pour les fonctionnaires internationaux de l'institution. Elle concerne les "actes accomplis par eux dans l'exercice officiel de leurs fonctions, sauf si le Fonds renonce à cette immunité" (article IX, section 8). Lundi, le Fonds avait indiqué que le séjour de M. Strauss-Kahn à New York samedi, jour où il est accusé d'avoir agressé une femme de chambre dans l'hôtel où il était descendu, rentrait dans un cadre privé.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires