Prague : une violente explosion fait au moins 40 blessés et probablement 3 ou 4 morts

29/04/13 à 11:37 - Mise à jour à 11:37

Source: Le Vif

Une explosion d'origine vraisemblablement accidentelle dans un immeuble du centre historique de Prague a fait lundi matin une quarantaine de blessés et probablement 3 ou 4 morts, ont indiqué les secours de la capitale tchèque. Les autorités pensent que plusieurs personnes sont ensevelies sous les décombres.

Prague : une violente explosion fait au moins 40 blessés et probablement 3 ou 4 morts

© Reuters

"Une quarantaine de personnes ont reçu des soins à l'hôpital, il s'agissait essentiellement de blessures légères", a déclaré la porte-parole des services de secours Jirina Ernestova. Mais selon le directeur des services de secours, Zdenek Schwarz, il est possible que trois ou quatre personnes aient trouvé la mort dans l'explosion. "Les chiens renifleurs ont marqué un endroit où trois ou quatre morts pourraient se trouver", a déclaré M. Schwarz, cité par le site www.novinky.cz.

L'explosion a détruit en partie un bâtiment abritant des bureaux dans le centre-ville, selon l'agence Associated Press. La cause de l'explosion n'est pas connue, mais il semblerait qu'elle soit due à du gaz, selon le porte-parole de la police Ludek Hulan . Selon des témoins cités par les médias tchèques, on pouvait sentir l'odeur du gaz dans la rue où s'est produit l'explosion.

La rue concernée est couverte de débris et a bouclée par la police, selon l'agence. Jirina Ernestova, porte-parole du service de secours a dit qu'il fallait s'attendre à ce que des personnes soient ensevelies sous les décombres.

Environ 220 personnes qui se trouvaient dans plusieurs bâtiments voisins, ont été évacuées. L'arrivée du gaz a été coupée dans une vingtaine d'immeubles du quartier. L'immeuble touché par l'explosion se trouve dans la rue Divadelni ("Rue du Théâtre") située à proximité du Théâtre national de Prague, de l'Académie des Sciences, du célèbre café praguois "Slavia" ainsi que du siège de l'Académie du cinéma (FAMU) et de la Faculté des sciences sociales de l'Université Charles. Quelques dégâts ont été causés au bâtiment historique du Théâtre national, inauguré en 1883, notamment des vitres brisées.

Le Premier ministre Petr Necas a déclaré dans un communiqué qu'il était "profondément touché par la tragédie".

En savoir plus sur:

Nos partenaires