Poutine : "pour une femme, la faiblesse n'est pas un défaut" (vidéo)

05/06/14 à 10:04 - Mise à jour à 10:04

Source: Le Vif

Le président russe Vladimir Poutine a ironisé à propos de l'ancienne secrétaire d'État américaine Hillary Clinton, qu'il a qualifiée de femme "faible" et manquant d'élégance dans ses propos, dans un entretien aux médias français TF1 et Europe 1.

Poutine : "pour une femme, la faiblesse n'est pas un défaut" (vidéo)

© Capture d'écran Dailymotion

Hillary Clinton, qui est considérée comme une sérieuse prétendante à la succession de Barack Obama à la Maison-Blanche en 2016, avait estimé en mars que Vladimir Poutine cherchait à "réécrire" les frontières de l'Europe orientale, comme l'avait fait Adolf Hitler dans les années 1930.

"Il vaut mieux ne pas se disputer avec les femmes. Mais Mme Clinton n'a jamais été très élégante dans ses déclarations. Cependant, nous nous sommes toujours rencontrés après coup et nous avons eu des discussions cordiales lors de différents évènements internationaux", a ironisé le président russe, qui cultive son image de macho et s'est souvent signalé par un langage fleuri et des formules-chocs.

"Quand les gens dépassent les limites, ce n'est pas parce qu'ils sont trop forts, mais parce qu'ils sont trop faibles. Mais peut-être que la faiblesse n'est pas la pire des caractéristiques pour une femme", a-t-il poursuivi en souriant. "Quand j'entends de telles déclarations, je pense surtout que ceux qui les font n'ont aucun argument à faire valoir.

Ces déclarations ont immédiatement provoqué la polémique sur Twitter. Puis AFP a proposé une traduction différente de ces propos. Le président russe aurait plutôt dit qu'"il est préférable de ne pas se disputer avec les femmes". Un peu moins polémique, mais pas suffisamment pour adoucir son image de macho.

En savoir plus sur:

Nos partenaires