Poutine, Erdogan, Trump: l'UE menacée par un "cercle d'autocrates", selon Verhofstadt

22/11/16 à 15:29 - Mise à jour à 15:29

Source: Belga

L'eurodéputé libéral Guy Verhofstadt a appelé les Européens à se défendre face au "cercle d'autocrates" qui menacent l'UE et ses valeurs, citant les présidents turc Recep Tayyip et russe Vladimir Poutine, ainsi que leur futur homologue américain Donald Trump.

Poutine, Erdogan, Trump: l'UE menacée par un "cercle d'autocrates", selon Verhofstadt

© Reuters

"Il me semble que de plus en plus nous sommes entourés par des autocrates: Poutine, Erdogan, et les premières nominations de M. Trump m'inquiètent aussi beaucoup", a dit devant la presse l'ancien Premier ministre belge, qui est négociateur en chef du Brexit pour le Parlement européen, lors d'une session plénière à Strasbourg. "A la place d'un cercle d'amis autour de l'Europe, je vois de plus en plus un cercle de personnes qui non seulement se ressemblent, mais qui ont un point de vue commun", à savoir la volonté de "détruire notre façon de penser, nos valeurs et l'UE représentant ces valeurs", s'est inquiété M. Verhofstadt.

M. Poutine "finance ouvertement des populistes et des extrémistes anti-européens, des partis europhobes partout en Europe", a-t-il déploré, tandis qu'il a reproché à M. Erdogan de s'en prendre à tout mouvement d'opposition turc actif en Europe.

Concernant le président élu américain, il a cité ses premières nominations controversées: celle de Jeff Sessions à la Justice, de Mike Pompeo à la tête de la CIA et de Michael Flynn comme conseiller à la sécurité nationale. Des personnalités "dans l'actualité ces dernières années pour des commentaires déplaisants" visant différentes minorités, a-t-il souligné.

L'eurodéputé a également évoqué la nomination comme conseiller à la Maison Blanche de Steve Bannon, ancien patron du site d'information d'extrême droite Breitbart, le soupçonnant de vouloir "influencer les élections en Allemagne et en France" en voulant lancer ce média à Paris et Berlin. "Nous devons nous défendre, c'est un moment crucial dans l'histoire de l'UE", a-t-il exhorté, "c'est le moment de construire une véritable union politique, forte et efficace".

Nos partenaires