Pourquoi, malgré la victoire électorale, la situation ne sourit pas aux séparatistes catalans

09/01/18 à 10:45 - Mise à jour à 10:45

Source: Knack

Malgré la victoire électorale, la situation ne sourit guère aux partis pro-indépendants catalans. Mais le Premier ministre espagnol Rajoy aurait lui aussi intérêt à jeter un coup d'oeil dans le rétroviseur.

Presque deux semaines après les élections anticipées, la crise catalane est toujours d'actualité. Le Tribunal suprême espagnol a décidé vendredi de prolonger l'arrestation de l'ancien vice-premier ministre-président et président de la Gauche républicaine de Catalogne (ERC) Oriol Junqueras. Comme Puigdemont fait toujours l'objet d'un mandat d'arrestation, les séparatistes sont en manque aigu de leadership.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires