Pourquoi la destitution de Donald Trump n'est pas dans l'intérêt des Démocrates

15/11/17 à 09:47 - Mise à jour à 10:22

Source: Slate

Un an après l'élection de Donald Trump, les divergences d'opinions entre la ligne Sanders et la ligne Clinton ont été reléguées au second plan. La question centrale qui se pose aujourd'hui pour les Démocrates est de savoir s'il faut demander la destitution du président américain.

Comme le titrait Ouest-France dans l'un de ses articles, le député démocrate Al Green pourrait-il devenir le pire cauchemar de Donald Trump ? Peut-être pas. Le "Congressman" démocrate avait déjà pris la parole devant ses collègues le 17 mai dernier, pour appeler à la destitution du président des Etats-Unis, avant de remettre le couvert le 11 octobre, lors d'une séance au cours de laquelle il a présenté sa résolution, longue de 15 pages. Dans celle-ci, l'élu démocrate n'a pas pointé un "crime" en particulier, mais reprenait simplement des actes commis et des paroles prononcées par Donald Trump, allant "des appels à la suprématie blanche au sexisme, en passant par la haine, le sectarisme ou encore le racisme".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires