Pourquoi l'Union européenne ne veut pas lâcher l'Ukraine

17/12/13 à 14:24 - Mise à jour à 14:24

Source: Le Vif

Après plus de trois semaines de tensions, l'Ukraine est toujours déchirée entre Union européenne et Russie. Décryptage sur les raisons qui poussent Bruxelles à ne pas abandonner Kiev à la Russie.

Pourquoi l'Union européenne ne veut pas lâcher l'Ukraine

© Image Globe

Trois raisons pour lesquelles l'Union européenne ne lâche pas l'Ukraine:

Économique: De prime abord, on pourrait penser que l'économie ukrainienne ne représente pas un grand intérêt pour l'Union européenne. En effet, l'Ukraine ne pointe par exemple qu'à la 137e place sur 185 d'un classement sur la facilité de faire des affaires établi par le rapport 'Doing Business' 2013 de la Banque Mondiale. Il ne faut pourtant pas négliger ce marché qui compte 1.300 kilomètres de frontière commune avec l'UE. Ses 45 millions de consommateurs représentent un débouché non négligeable pour les exportations européennes et ses terres arables, qui comptent parmi les plus fertiles du Vieux Continent, intéresseraient l'Europe si des accords de coopérations devaient s'établir.

Géopolitique: On a souvent reproché à la diplomatie de l'Union européenne son manque d'engagement. Les tensions en Ukraine ont d'ores et déjà permis à l'UE de faire entendre sa voix sur la scène internationale, et ça, c'est déjà une victoire. De plus, l'Union devrait sortir gagnante quelle que soit l'orientation choisie par Kiev. Si l'Ukraine privilégie l'option européenne, l'UE aura fait la démonstration de sa force sur les plates-bandes de la Russie. Si par contre elle choisit l'option russe, l'Union européenne aura tout de même défendu le droit à la souveraineté de l'Ukraine et n'aura pas cédé au chantage russe imposé aux dirigeants ukrainiens.

Idéologique: La construction européenne ne fait plus rêver dans les pays fondateurs de l'Union, mais c'est loin d'être le cas dans les pays de l'ex-URSS. Là-bas, l'UE continue à faire rêver et jouit toujours d'une image de paradis de la démocratie et la protection sociale. En s'opposant à une Russie adepte du chantage et des pressions en sous-main, l'Europe assure son auto-promotion. Comme l'a dit le président de la Commission européenne José Manuel Barroso, lors d'un discours à Milan, "l'Union européenne a le droit et le devoir de se tenir au côté des gens en Ukraine en ce moment très difficile, car ils donnent à l'Europe l'une des plus grandes contributions qui puisse être donnée".

Leviers: Deux arguments principaux jouent en faveur de l'Union européenne dans le dossier ukrainien. Le premier est l'attractivité économique. La perspective d'entretenir des relations plus étroites avec la première puissance économique mondiale, a de quoi séduire le milieu des affaires ukrainien et ses oligarques. Le second est le temps, qui joue en faveur de l'Union. Plus la situation s'éternise, moins le chantage russe se révélera efficace en regard des solutions que propose l'UE.

En savoir plus sur:

Nos partenaires