Pour bloquer les migrants, l'UE fournit des caméras thermiques à Belgrade

21/09/16 à 14:57 - Mise à jour à 14:57

Source: Afp

Des caméras thermiques vont être fournies par l'Union européenne à la Serbie pour l'aider à bloquer l'afflux de migrants à ses frontières, a annoncé mercredi la mission de l'UE à Belgrade.

Pour bloquer les migrants, l'UE fournit des caméras thermiques à Belgrade

Des soldats hongrois patrouillent le long de la frontière avec la Serbie © REUTERS/Dado Ruvic

Empruntée par des centaines de milliers de personnes fuyant guerre et misère au proche-Orient, en Asie et en Afrique, la route des Balkans a été fermée en mars. Mais des centaines tentent chaque jour de rejoindre clandestinement l'Europe de l'Ouest. Ils sont actuellement environ 6.000 en Serbie, vivant dans des camps dans des conditions sanitaires parfois précaires.

La Serbie a renforcé cet été le contrôle de ses frontières: l'armée participe désormais aux patrouilles. Elle a appelé à une solution globale de la question des migrants, prévenant qu'elle n'avait pas les moyens d'accueillir un nombre massif de personnes bloquées aux portes de l'Europe.

La Délégation de l'UE à Belgrade et l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) "ont signé un contrat d'un million d'euros" qui prévoit notamment "un système fixe de surveillance thermique, des caméras thermiques portables". L'accord prévoit également la formation de personnels et une aide administrative, selon la communiqué de l'UE.

Est également prévu le déploiement "de jusqu'à 50 officiers de pays membres de l'UE" pour assister la police des frontières serbe.

"Nous allons continuer à travailler ensemble pour ne plus jamais permettre un retour à une situation de migrations incontrôlée comme l'an passé, tout en apportant des conditions de vie humaines aux migrants et réfugiés", a déclaré Michael Davenport, ambassadeur de l'UE en Serbie.

L'UE va également fournir "un nombre significatif de véhicules, et de personnel ainsi que d'un soutien pour renforcer les capacités d'accueil" de la Bulgarie, pays d'où viennent la plupart des réfugiés entrant en Serbie.

La semaine dernière, le Premier ministre serbe Aleksandar Vucic et le gouverneur de la Banque de développement du Conseil de l'Europe Rolf Wenzel ont signé à Paris un accord sur l'octroi d'une aide de 755.000 euros destinées aux migrants.

Selon les autorités serbes, 102.000 migrants ont été enregistrés dans le pays depuis le début de cette année.

Nos partenaires