Portugal: les communistes prêts à soutenir un gouvernement socialiste

21/10/15 à 13:20 - Mise à jour à 13:19

Source: Afp

Le Parti communiste portugais est prêt à soutenir "un gouvernement dirigé par le Parti socialiste", a déclaré mercredi son secrétaire général Jeronimo de Sousa, confirmant ainsi que l'ensemble de la gauche s'apprête à faire obstacle à un exécutif minoritaire de droite.

Portugal: les communistes prêts à soutenir un gouvernement socialiste

Jeronimo de Sousa, secrétaire général du Parti communiste portugais. © Belga

"Il y a une majorité de députés suffisante pour former un gouvernement dirigé par le Parti socialiste", a indiqué le dirigeant communiste à l'issue d'un entretien avec le président Anibal Cavaco Silva.

La veille, le chef du PS Antonio Costa et la porte-parole du Bloc de gauche Catarina Martins avaient déjà annoncé que la gauche était prête à s'allier, malgré ses divergences concernant l'appartenance du Portugal à la zone euro et la renégociation de la dette.

A la tête de la coalition de droite qui a remporté les élections législatives du 4 octobre tout en perdant sa majorité absolue, le chef du gouvernement Pedro Passos Coelho a, lui aussi, revendiqué mardi le poste de Premier ministre.

Le PS, le Bloc de gauche (formation apparentée au Syriza au pouvoir en Grèce) et la coalition communistes-verts ont remporté au total 122 sièges sur les 230 que compte le Parlement, contre 107 pour la coalition de droite.

Devant cette impasse, tous les regards sont tournés vers le président Cavaco Silva, qui doit désigner le chef du prochain gouvernement une fois qu'il aura consulté l'ensemble des partis représentés au Parlement.

Ces consultations, étape préalable imposée par la Constitution avant la nomination du Premier ministre, devaient se conclure mercredi.

Selon la plupart des analystes, le chef de l'Etat devrait s'en tenir à la tradition constitutionnelle portugaise et désigner à la tête du gouvernement le chef de la formation qui a remporté les législatives, soit M. Passos Coelho.

Le secrétaire général du Parti communiste a toutefois réaffirmé mercredi qu'il présenterait une motion rejetant le programme d'un gouvernement de droite afin de provoquer sa chute.

En savoir plus sur:

Nos partenaires