Porochenko promet de mettre fin à la "guerre" dans l'est de l'Ukraine

28/05/14 à 10:33 - Mise à jour à 10:33

Source: Le Vif

Le nouveau président ukrainien Petro Porochenko a promis de mettre fin à la "guerre" dans l'est de l'Ukraine, dans un entretien au quotidien allemand Bild paru mercredi.

Porochenko promet de mettre fin à la "guerre" dans l'est de l'Ukraine

© Reuters

"Nous sommes dans une situation de guerre dans l'est de l'Ukraine, la Crimée a été occupée par la Russie et il y a une grande instabilité. Nous devons réagir", a dit M. Porochenko, dans cet entretien qu'il a donné avec l'ancien champion du monde de boxe et futur maire de Kiev Vitali Klitschko. Et de lancer: "Nous allons mettre fin à cette terreur, on mène une vraie guerre contre notre pays".

Questionné pour savoir s'il donnait déjà des ordres à l'armée, alors que la situation dans l'est de l'Ukraine s'aggrave chaque jour davantage, M. Porochenko a répondu: "je n'ai pas encore prêté serment en temps que président, tant que je ne l'ai pas fait, je ne peux pas donner d'ordre". "Mais naturellement, je suis en contact étroit avec le gouvernement et je peux dire: l'opération antiterroriste a vraiment enfin commencé." Et de prévenir: "Nous n'allons pas plus longtemps laisser ces terroristes enlever des gens et les tuer, nous n'allons pas plus longtemps les laisser occuper des bâtiments et faire fi des lois".

Un prêtre catholique polonais enlevé à Donetsk

Un prêtre catholique polonais, le père Pawel Witek, a été enlevé à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, a indiqué mercredi le ministre polonais des Affaires étrangères, Radoslaw Sikorski.

"Nos services consulaires interviennent depuis hier pour obtenir la libération de notre citoyen, nous sommes aussi en contact avec les responsables de l'Eglise", a déclaré M. Sikorski à la presse à Varsovie. Il s'est refusé à d'autres précisions pour "ne pas entraver le dénouement de cette affaire".

Selon les médias polonais, le père Witek a été enlevé mardi par des séparatistes prorusses qui le détiennent au siège des services de sécurités ukrainiennes (SBU) qu'ils contrôlent à Donetsk. Son enlèvement a été confirmé par Mgr Marian Buczek, évêque du diocèse catholique de Kharkiv en Ukraine, selon l'agence polonaise PAP.

L'évêque s'apprête à négocier avec les ravisseurs et "pour le moment, il ignore tout de leurs revendications", a ajouté l'agence.

Nos partenaires