Gérald Papy
Gérald Papy
Rédacteur en chef adjoint du Vif/L'Express
Opinion

17/10/16 à 08:50 - Mise à jour à 08:55

Populisme: "Donald Trump et Nicolas Sarkozy sont pris à leur propre piège"

Les populismes grandissant que connaissent aujourd'hui plusieurs grandes nations, dont les États-Unis et la France, risquent pourtant de subir un sérieux revers, avec les deux échéances électorales qui s'y annoncent. Assiste-t-on aux limites du populisme ?

Alors qu'il semblait se gaver de l'air du temps qui privilégie la protection sur la liberté, le populisme est-il en passe de subir deux camouflets cinglants ? Les échéances de novembre décideront de l'avenir de deux grandes démocraties. L'issue du combat Clinton - Trump, celui des Etats-Unis. Le résultat de la primaire de la droite, celui de la France, tant son porte-drapeau aura de sérieuses chances, le 7 mai 2017, de s'ouvrir les portes de l'Elysée, face au candidat d'une gauche moribonde ou face à une Marine Le Pen toujours limitée par le " plafond de verre ".
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires