Plusieurs siècles d'histoire découverts dans des toilettes en Italie

17/04/15 à 14:40 - Mise à jour à 15:24

Source: New York Times

En creusant dans ses toilettes pour réparer un tuyau d'égout défectueux, un Italien a découvert une multitude de vestiges retraçant "plusieurs siècles d'histoire".

Plusieurs siècles d'histoire découverts dans des toilettes en Italie

© iStock Photos

Quand Luciano Faggiano débarque à Lecce (sud de l'Italie), au début des années 2000, c'est avec l'ambition d'ouvrir une "trattoria", restaurant italien typique, sans prétention. Il acquiert dans cette optique le n° 56, sur la Via Ascanio Grandi, un bâtiment modernisé, où vient d'être installé un nouveau système de chauffage. La famille Faggiano devait vivre à l'étage et travailler au rez-de-chaussée. Mais tout ne s'est pas passé comme prévu : quinze ans plus tard, les toilettes de l'immeuble se sont transformées en véritable musée de l'histoire italienne. Tout ça grâce à une fuite d'eau.

"J'ai vite remarqué que quelque chose clochait dans la pièce des WC : les eaux usées s'y écoulaient sans arrêt", retrace aujourd'hui Luciano Faggiano au New York Times. Il demande donc de l'aide à ses deux fils, Marco et Andrea, pour creuser dans le sol afin de trouver et réparer le tuyau d'égout récalcitrant. Le labeur ne devrait pas mettre plus d'une semaine, selon ses prévisions. Qu'il doit toutefois rapidement réévaluer : en creusant, le trio découvre un faux plancher donnant sur une pièce où repose un tombeau de Messapiens, qui "habitaient" la région plusieurs siècles avant J.-C. Puis les découvertes s'enchaînent.

"Nous avons ensuite trouvé divers couloirs souterrains et plusieurs autres pièces", détaille Faggiano. Le "butin" s'agrandit : une chambre utilisée par les Romains pour stocker leur grain, le sous-sol d'un couvent franciscain (XIIIe siècle) où les religieuses préparaient le corps des morts, une gravure des Templiers (XIIe siècle), des fresques médiévales, des vases antiques, une bague antique garnie de symboles chrétiens, du mobilier ancien...

"Le sous-sol de la maison Faggiano présente de nombreuses couches qui, ensemble, représentent la quasi-totalité de l'histoire de Lecce : des Messapiens aux Romains, en passant par le Moyen-âge et l'époque byzantine", s'avance Giovanni Giangreco, un fonctionnaire du patrimoine culturel qui supervisa les fouilles, après que les autorités aient mis la main sur le chantier. Si l'endroit est cocasse, les découvertes, elles, le sont un peu moins : autrefois, Lecce était effectivement une place prisée du bassin méditerranéen, convoitée par les Grecs, les Romains, l'Empire ottoman, etc. "Chaque fois qu'on y creuse un trou, on y découvre des siècles d'histoire", admet Severo Martini, membre du conseil municipal.

Aujourd'hui, l'immeuble "a priori banal" et destiné à devenir un restaurant fait office de musée archéologique chapeauté par la ville. Andrea et Marco, les fils, sont retournés vivre et étudier à l'étranger. Désormais sexagénaire, Luciano Faggiano a quant à lui mis la main sur une autre bâtisse de Lecce. Son objectif : en faire une "trattoria".

(Antoine Vidua)

En savoir plus sur:

Nos partenaires