Plus de 450 immigrés indiens morts au Qatar en un an

17/02/14 à 18:54 - Mise à jour à 18:54

Source: Le Vif

Plus de 450 immigrés indiens travaillant au Qatar sont morts depuis deux ans, nouvel avatar d'une polémique qui s'est abattue sur le pays organisateur de la Coupe du monde-2022, selon des chiffres officiels révélés par l'ambassade d'Inde.

Plus de 450 immigrés indiens morts au Qatar en un an

© AFP

Le Qatar est sous le coup de vives critiques sur la façon dont sont employés des migrants, la plupart originaires d'Inde, du Sri Lanka, du Népal et du Bangladesh, travaillant sur les chantiers liés à cet événement. Il est accusé depuis septembre 2013 de tolérer sur ses chantiers des conditions de travail proches de l'esclavage.

En moyenne, 20 migrants sont morts chaque mois, avec un maximum de 27 en août 2013. Il y a eu 237 décès en 2012 et 218 jusqu'au 5 décembre 2013. Les circonstances de ces décès ne sont pas fournies et l'ambassade n'a pas non plus rendu public les échanges qu'elle a pu avoir avec le gouvernement indien sur le traitement réservé à ses compatriotes au Qatar.

Un membre du comité exécutif de la Fédération internationale du football (Fifa), Theo Zwanziger, a reconnu le 13 février que la situation des travailleurs migrants employés sur les chantiers liés à la Coupe du monde était "inacceptable" et "horrible" mais que "retirer la Coupe du monde au Qatar serait tout à fait contre-productif". Pour la Confédération syndicale internationale (CIS), "le Qatar choisit de prolonger le système de l'esclavage moderne qui est la raison pour laquelle il y a autant de morts de travailleurs" dans ce pays.

Nos partenaires