Plus de 3.000 touristes russes abandonnés en Grèce par leur voyagiste

08/09/14 à 22:04 - Mise à jour à 22:04

Entre 3.000 et 4.000 touristes russes se retrouvent à la charge des professionnels grecs du tourisme après la faillite de leur voyagiste, second incident du genre depuis début août, a-t-on appris lundi auprès de l'association grecque des opérateurs du tourisme (Sete).

Plus de 3.000 touristes russes abandonnés en Grèce par leur voyagiste

Santorin © Reuters

La priorité du Sete "est d'assister les touristes russes qui ont voyagé en Grèce avec Solvex, jusqu'à ce qu'ils rentrent chez eux", selon un communiqué de l'association. Solvex est une agence de voyage de Saint-Petersbourg qui vient de déposer le bilan, et qui compte environ 3.000 à 4.000 clients actuellement dans les différentes régions de Grèce, selon le président de l'association, Andreas Andreadis, joint par l'AFP. "Il n'y a pas de mécanisme d'assurance pour ce genre de cas en Russie, c'est à nous de couvrir les frais. L'Etat grec devrait aider les professionnels autant qu'il le peut", a-t-il ajouté. Il a précisé que le mot d'ordre était de ne pas pénaliser les touristes, car "au final, c'est l'image de la Grèce qui en pâtirait". La Grèce a accueilli cette saison 1,2 million de touristes russes, une clientèle jusqu'ici en pleine expansion. Le Sete s'est fixé un objectif de 2,5 visiteurs russes en 2021. Début août, Labirint, un autre opérateur russe qui avait fait faillite, avait laissé sans recours 8.000 de ses clients en Grèce. Plusieurs autres voyagistes russes ont fait faillite cet été, résultat d'une crispation du marché touristique liée au moins en partie à la crise ukrainienne et notamment à la dépréciation de la devise russe. "C'est une bulle qui éclate, on peut espérer qu'il en ressorte une situation plus saine", a ajouté M. Andreadis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires