Philippines : le typhon Bopha fait 43 morts dans une ville

04/12/12 à 08:34 - Mise à jour à 08:34

Source: Le Vif

Le typhon Bopha a fait 43 morts mardi à New Bataan, sur l'île de Mindanao, dans le sud des Philippines, a témoigné une journaliste présente sur place de la chaîne de télévision locale ABS-CBN.

Philippines : le typhon Bopha fait 43 morts dans une ville

© AFP

"J'ai compté 43 corps sur le sol", a dit au téléphone Vina Araneta qui se trouvait dans un immeuble de l'administration de cette ville durement touchée. Les autorités locales, qui n'ont pu dans l'immédiat confirmer cette information, avaient auparavant indiqué que huit autres personnes avaient été tuées au passage du typhon dans un autre endroit à Mindanao.

Le maire de New Bataan, Lorenzo Balbin, a précisé à la journaliste que beaucoup de ces corps provenaient d'un village proche où de brusques inondations ont balayé des installations de l'armée.

Interrogé par l'AFP, le lieutenant-colonel Lyndon Paniza, porte-parole militaire de la région sud, a simplement confirmé qu'un soldat s'était noyé, tandis que M. Balbin ne répondait pas aux appels sur son téléphone portable.

Le gouverneur de la province Arturo Uy a annoncé qu'un camion de l'armée transportant des soldats et des civils avait été emporté, ajoutant que des responsables locaux lui avaient donné, plus tôt dans la journée, un bilan de 34 morts à New Bataan et dans ses environs.

Bopha a touché terre à l'aube par l'est de l'île méridionale de Mindanao, avec des vents atteignant 210 km/h et de fortes pluies, selon l'agence météorologique qui avait mis en garde contre les risques élevés d'inondation.

Villes et villages étaient plongés dans le noir, les autorités ayant coupé le courant afin de prévenir les incendies et les électrocutions sur cette île à forte population musulmane d'ordinaire épargnée par les typhons.

Plus de 50.000 personnes ont évacué leurs domiciles en bord de mer, le long de cours d'eau exposés aux crues et dans des zones menacées par les glissements de terrain, et ont trouvé refuge dans l'un des quelque 1.000 abris publics, souvent des écoles ou des églises.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires