Petry, Weidel, von Storch : le trio de l'extrême droite allemande

01/11/17 à 16:35 - Mise à jour à 16:39
Du Le Vif/L'Express du 27/10/17

Trois figures féminines ont joué un rôle déterminant dans l'ascension du parti populiste de droite allemand, l'AfD. Portrait de groupe.

Frauke Petry, cofondatrice démissionnaire, Alice Weidel, représentante de l'aile islamophobe, et Beatrix von Storch, la fondamentaliste chrétienne. Elles sont trois à avoir joué ou à détenir encore un rôle de premier plan dans le petit parti d'extrême droite, l'AfD (Alternative für Deutschland), entré avec fracas au Bundestag le mardi 24 octobre (92 députés), mais aujourd'hui sur le point d'imploser. Les carrières de ces trois égéries sont d'autant plus exemplaires que l'AfD est avant tout un mouvement d'hommes. Son électeur type est un homme blanc, issu des classes moyennes, sensible au discours viril de reprise en main du pays. Ce parti est né en février 2013, dans l'ouest du pays. Ses mots d'ordre : non à l'euro, non au diktat de Bruxelles, oui à une immigration contrôlée, susceptible de répondre aux seuls besoins de l'industrie... Un professeur en économie, Bernd Lucke, et un ancien patron des patrons allemands, Hans-Olaf Henkel, font partie des parrains. Petry figure parmi les membres fondateurs. Les premiers adhérents portent alors pull en cachemire et chaussures cirées, ils sont recrutés parmi le petit patronat et les professions libérales de l'ouest de l'Allemagne. Le succès est fulgurant. En août 2014,...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires